Bourse > Or > Or : maigre rebond de l'once après la correction
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 291.60 +1.23 %
1 284.70Ouverture : 1 284.70+ Haut : 1 282.90+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : maigre rebond de l'once après la correction

tradingsat

(CercleFinance.com) - Malgré un rebond, le point haut de 1.385 dollars atteint le 14 mars dernier, selon les fixings, reste hors de portée. Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.314,75 dollars (+ 4 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 951,8 euros (+ 0,3 euro).

Les courtiers de Triland Metals soulignent que le 'rally' jugé excessif de ce début d'année justifie la correction qui se produit actuellement.

En outre, les taux d'intérêt rémunérant l'obligation d'Etat fédérale à dix ans, un produit de référence, se rapproche doucement de la barre des 3%, ce qui joue mécaniquement contre l'or dont le rendement est nul. Hier, l'once a ainsi touché son plus bas niveau en plus d'un mois.

'L'or reste demandé en tant que valeur refuge en raison du conflit qui oppose la Russie et l'Ukraine en Crimée', soulignent les analystes de Commerzbank, qui soulignent aussi la fin des décaissements d'ETF, qui avait été l'une des caractéristiques majeure de l'année aurifère 2013.

Notons qu'entre vendredi et lundi soir, l'encours de lingots l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares a augmenté de 4,5 tonnes à 821,5 tonnes, ce qui constitue son plus haut niveau depuis le 13 décembre dernier. La contrepartie de ce produit financier permettant de jouer l'or depuis la Bourse est utilisée pour jauger de l'appétit des investisseurs, principalement américains, pour le métal jaune.

Cependant, 'la demande physique d'or en Europe et en Asie reste prudente', indiquait lundi Heraeus, important fondeur-affineur et négociant en or d'Allemagne.

'Même si la crise de Crimée et les tensions entre la Russie et l'Ouest continuent, (la tendance de) l'or restera définie par ses fondamentaux et la politique monétaire', indique-t-il encore.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta sont inquiets des mouvements de baisse intervenus récemment, qui remettent partiellement en cause la tendance haussière intervenue depuis le début de l'année. 'Si l'once casse la moyenne mobile à 200 jours située à 1.297 dollars, les choses vont vraiment se gâter', craignent-ils. Le prochain support est identifié à 1.287 dollars, et la résistance à 1.342.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...