Bourse > Or > Or : l'once sous les 1.300 dollars, la Chine pèse
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once sous les 1.300 dollars, la Chine pèse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme premier fixing du jour à Londres, l'once d'or fin cotait 1.292,5 dollars (- 0,25 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi), mais 961,2 euros (+ 1,4 euro).

Certes, les risques géopolitiques demeurent très présents : la situation à Gaza ne donne aucun signe d'amélioration et en Ukraine où la rébellion pro-russe se poursuit, Washington estime maintenant que l'armée russe ouvre le feu, depuis son territoire, sur les troupes ukrainiennes. Le contexte est d'autant plus instable en Ukraine qu'en désaccord avec le président Petro Porochenko, son Premier ministre, Arseni Iatseniouk, a démissionné.

Cependant, la parité euro/dollar a touché, hier en séance, son plus bas niveau annuel contre le billet vert américain à 1,3448 dollar. Or la devise américaine reste la plus utilisée pour le négoce de l'or.

En outre, l'orientation positive des actions, actifs risqués, joue contre la valeur refuge qu'est, dans une certaine proportion, l'or.

De plus et peut-être surtout, les importations d'or de la Chine (depuis la région autonome de Hong Kong, grand 'hub' aurifère), qui avec l'Inde est l'un des tous premiers consommateurs de métal au monde, continuent de baisser : à 40,5 tonnes au mois de juin, la Chine continentale a importé 23% de moins qu'en mai 2014 et 61% de moins qu'en juin 2013.

'Les importations nettes (de la Chine continentale) ont baissé pour le quatrième mois d'affilée et sont maintenant revenues à leur plus bas niveau de ces 17 derniers mois', calculent les spécialistes de Commerzbank.

De ce fait, la prévision du Conseil mondial de l'or selon laquelle les importations chinoises resteraient stables cette année apparaît maintenant ambitieuse, estiment les spécialistes.

Notons aussi que la masse de lingots formant la contrepartie du premier ETF aurifère au monde, l'américain SPDR Gold Shares, s'est contractée hier de 3,6 tonnes à 801,8 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta relèvent que les moyennes mobiles à 100 et 50 jours, situées à 1.301,90 et 1.293,88, ont été 'cassées' hier soir en clôture des marchés au comptant. En séance, les 1.286,25 dollars, niveau où se situe la moyenne mobile à 200 jours, un indicateur technique majeur, ont certes été préservés. Mais les spécialistes s'attendent cependant à la poursuite de la baisse à court terme. Les 1.277, voire les 1.240 pourraient constituer les prochaines cibles.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...