Bourse > Or > Or : l'once se tasse, doutes sur les importations de la Chine
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once se tasse, doutes sur les importations de la Chine

tradingsat

(CercleFinance.com) - En dépit d'un contexte géopolitique toujours tendu, le prix de l'or se tasse alors que la demande chinoise est mal orientée. Au terme premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait 1.300 dollars (- 8 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 964,7 euros (- 6,3 euros).

Selon les cours de Londres, et en exceptant l'accès de faiblesse du 16 juillet au matin, aucun fixing n'est intervenu sous 1.300 dollars depuis le 19 juin. En outre, la fourchette de négociation de l'once se réduit de plus en plus.

Certes, la situation géopolitique reste tendue en Ukraine, où le rôle de la Russie est mis en cause par des puissances occidentales, Etats-Unis en tête. Les rebelles ukrainiens pro-russes, soupçonnés d'être à l'origine du tir qui jeudi dernier a abattu le vol civil Malaysia Airlines MH17, auraient également 'descendu' hier deux avions d'attaque au sol Su-25 de l'armée ukrainienne.

Le ton se durcit en Europe : 'la chancelière d'Allemagne, Angela Merkel, est sortie de sa réserve et appelle maintenant à des sanctions rapides et substantielles (de la part de l'Union européenne) contre l'économie russe', indique un analyste.

Cependant, le prix de l'or se tasse. La valeur refuge pâtit tout d'abord de la force relative du dollar et des bons résultats semestriels des entreprises américaines qui, à Wall Street, tirent toujours les indices d'actions vers des sommets.

En outre, rapporte Commerzbank en citant la China Gold Association, la demande chinoise demeure aux abonnés absents : au 1er semestre, selon cette organisation professionnelle, la demande de métal jaune de l'Empire du Milieu a baissé de 19% à 569,5 tonnes, la chute de la demande de lingots (- 62% à 105,6 tonnes) n'étant pas compensée par la hausse de la bijouterie (+ 11% à 426,2 tonnes).

Toujours selon la China Gold Association, la production d'or chinoise aurait sur la période augmenté de 9,5% à 211 tonnes. De ce fait, les importations du pays se tassent.

Notons que la demande d'or des investisseurs longs sur le métal jaune ne donne pas de signe de faiblesse, à en juger par l'encours de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, premier du genre par sa taille : la masse de lingots adossée à ce produit de Bourse a augmenté de 600 kilos hier soir, à 805,4 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta 'les indicateurs de tendance sont négatifs'. Les supports suivants pourraient être testés bientôt, soit : 1.298, la moyenne mobile à 50 jours située à 1.294, puis les 1.277, niveau d'ouverture de la séance du 19 juin.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...