Bourse > Or > Or : l'once plonge sous les 1.330 dollars après la Fed
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once plonge sous les 1.330 dollars après la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours plus loin des 1.400 dollars approchés en fin de semaine dernière ! Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.327 dollars (- 11 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais 962,6 euros (+ 0,6 euro).

En effet, l'euro, qui hier avait cédé 0,82% contre le billet vert, perd encore 0,40% environ ce midi à 1,3771 dollar l'euro. Le dollar étant la principale devise de négoce du métal jaune, sa hausse tend à peser sur le cours de l'once dans cette devise, et inversement.

Outre la détente relative de la situation géopolitique en Crimée, dont l'annexion à la Russie se passe pour l'instant sans heurts significatifs, la cause de la baisse de l'once semble attribuable à la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine qui s'est terminée hier soir.

Comme prévu, la Fed a annoncé une nouvelle réduction de dix milliards de dollars de son programme de rachats d'actifs, qui dès avril reviendra à 55 milliards par mois. Certes, il était prévu que la 'forward guidance' (l'indication prévisionnelle) de taux courts soit également amendée, puisqu'elle faisait précédemment référence à un taux de chômage de 6,5%, alors qu'il était déjà revenu à 6,7% en février.

Mais ce faisant, la patronne de la banque centrale américaine, Janet Yellen, a bousculé les anticipations du marché quant à la date à laquelle les taux directeurs, actuellement de 0-0,25%, seront relevés : comme l'indique Aurel BGC, 'durant sa conférence de presse, Mme Yellen a précisé que cette hausse des taux directeurs pourrait intervenir 'autour de 6 mois' après la fin du tapering, donc dans la première moitié de 2015'. Soit plus tôt que prévu d'environ six mois.

Selon les économistes de la banque canadienne FBN, 'l'annonce faite (hier) par la Fed corrobore notre opinion selon laquelle l'économie américaine continuera de se renforcer pendant le reste de l'année et le taux des obligations du Trésor américain de 10 ans remontera au-dessus de 3%.' A ce jour, il est de 2,77%.

Comme le rendement de l'or est nul, tout accroissement de l'écart entre le sien (0%) et celui des produits de taux joue contre le métal jaune.

Toujours rien à signaler du côté de l'encours de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, stable à 812,8 tonnes.

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières relèvent qu'au niveau de l'ensemble des ETF aurifères, si un décaissement de 24 tonnes est intervenu en janvier, cette baisse a maintenant été rattrapée et la stabilité est désormais de mise depuis le début de l'année.

'La fin des ventes émanant des ETF aurifères constitue un immense soulagement pour les cours de l'or', rappellent les spécialistes, alors que des décaissements proches de 900 tonnes avaient lourdement pesé sur les cours en 2013.

'En excluant les cessions liées aux ETF, la demande d'or aurait atteint un nouveau record l'an dernier', rappelle Commerzbank.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta évoquent sans surprise une tendance baissière et conseillent de surveiller la zone de support constituée entre 1.319 et 1.312 dollars. Ils restent haussiers long terme tant que les 1.312 tiendront.

Autre niveau à garder en tête : celui de la moyenne mobile à 200 jours, indicateur technique majeur, qui pour l'once se situe à 1.298 dollars pour l'instant.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI