Bourse > Or > Or : l'once gravite toujours autour des 1.300 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 262.20 +1.20 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+1.40 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once gravite toujours autour des 1.300 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.293,75 dollars (- 5,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 943,2 euros (- 6,8 euros).

Les facteurs de tension géopolitiques sont toujours là. “Les forces armées ukrainiennes se sont déplacées pour maîtriser la situation dans l'Est du pays, occupé par des séparatistes. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont menacé la Russie de sanctions Moscou si les élections présidentielles en Ukraine ne se tenaient pas correctement en raison d'actions des rebelles russes qui tentent de déstabiliser le pays. Moscou a demandé à l'Ukraine d'inclure les séparatistes russes dans les pourparlers d'unité nationale qui ont débuté le 14 mai dans la capitale Ukrainienne alors que ces derniers en ont été exclus”, rappellent les spécialistes de Saxo Banque.

En outre, souligne un intervenant, 'le rendement de l'emprunt d'Etat fédéral américain à dix ans a aatteint hier son plus bas niveau en six mois et demi', en raison notamment de moindres anticipations de croissance de l'économie américaines après une série de statistiques mitigée.

Bref, 'la force d'attraction gravitationnelle des 1.300 dollars reste forte et l'once ne semble pas pouvoir s'en éloigner de plus de dix dollars', commentent les courtiers londoniens de Triland Metals.

Un léger mieux était à signaler, hier soir, du côté de l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, qui est remonté de 780,5 à 782,2 tonnes. Il s'agit de sa première hausse depuis le 11 avril dernier, lorsqu'il avait atteint 806,2 tonnes.

Important négociant et fondeur-affineur suisse de métaux précieux, MKS relève que la société London Silver Fixing Ltd, qui depuis près de 120 ans est chargée d'organiser le fixing quotidien de l'argent à Londres (il n'y en a qu'un pour le métal blanc, contre deux pour l'or), cessera de s'en occuper à compter du 14 août 2014. Jusqu'à cette date, les participants actuels du processus de fixing, Deutsche bank, HSBC et Bank of Nova Scotia, continueront de l'assurer.

Selon MKS, cette annonce relance les spéculations quant au processus très similaire des fixings londoniens de l'or, qui fait actuellement l'objet d'enquêtes sur sa sincérité de la part de plusieurs autorités de régulation. 'Peut-être s'agit-il d'un avant-goût de ce qui se prépare pour les processus de fixings des autres métaux', se demande MKS.

Les courtiers de Mitsubishi Corporation ironisent sur le système centenaire des fixings londoniens : 'rappelons que ces fixings ne sont qu'un instantané. (...) Aujourd'hui, n'importe qui doté d'une connexion Internet et d'un compte de trading peut se positionner sur les contrats à terme du CME (un marché de produits dérivés, ndlr) durant 23 heures et 15 minutes chaque jour.”

“La découverte du prix n'est plus désormais un mystère', commente Mitsubishi.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta conseillent toujours de surveiller les bornes du couloir de négociation actuel, soit 1.291,45 et 1.309,89, avant d'adopter une position tranchée. Pour l'heure, ils sont neutres court terme.

Chez MKS, on se montre inquiet de l'impossibilité de l'once à reprendre pied au-delà de la moyenne mobile à 200 jours, important indicateur technique à long terme situé pour l'heure à 1.299 dollars.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI