Bourse > Or > Or : l'once confirme la reprise des 1.300 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once confirme la reprise des 1.300 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une hésitation, et alors que la “Golden Week” entraînera la fermeture des marchés chinois toute la semaine, le cours de l'once confirme sa reprise des 1.300 dollars qui avaient été enfoncés mardi après-midi. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.309 dollars (+ 2,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 961,6 euros (+0,5 euro).

Aux Etats-Unis où le ”shutdown” (la fermeture de certains services administratifs, faute de vote du budget pour l'année fiscale qui a commencé au 1er octobre) entre dans son troisième jour. Peu rassurant quant à la qualité de gestion politique des Etats-Unis, cet état de fait pèse aussi sur le moral ménages et des entreprises et partant, sur la croissance.

Les chiffrages sont contestés, mais selon un courtier nordique, si le 'shutdown' des administrations devait durer une semaine, le PIB américain du troisième trimestre en serait impacté négativement de 0,2%.

Au-delà, la crispation entre élus démocrates et répubicains paralyse toujours le Congrès. Elle porte en outre sur l'Obamacare (la réforme du système des complémentaires santé, grosso modo), et non véritablement sur les textes budgétaires qui n'ont pas été votés. En pendant ce temps, une autre date limite, autrement plus inquiétante, approche.

'Les opérateurs boursiers voient leurs craintes se renforcer à mesure que l'échéance du relèvement du plafond légal de l'endettement américain s'approche', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'Les conséquences de ce dossier sont nettement plus importantes et potentiellement plus dévastatrices pour la croissance mondiale que celles de l'actuel blocage budgétaire américain', ajoute le professionnel. 'En effet, en cas de nouvelle crise au Congrès, et faute de consensus, les Etats-Unis entreront mécaniquement en défaut de paiement dès le 17 octobre prochain.'

De ce fait, le dollar continue de s'affaiblir sur le marché des changes, alors qu'il reste la principale devise de négoce de l'or. Ainsi, l'euro est remonté à plus de 1,36 dollar à cette heure, du jamais vu depuis le tout début de l'année. Or selon Saxo Banque, “l'or réagit également enfin à la faiblesse du dollar.”

De plus, les créations de postes au titre du mois de septembre publiées hier par l'institut privé ADP ont déçu les attentes (166.000 contre 180.000). Associé au blocage budgétaire, cette nouvelle relance les spéculations sur le calendrier de réduction de ses rachats d'actifs par la Fed. Ces dernières années, les QE de la banque centrale américaine étaient souvent cités comme un élément positif pour l'or.

Notons que toute la semaine sera fériée en Chine, l'un des principaux marchés de l'or, en raison de la “Golden Week” qui entoure la fête nationale.

En attendant, l'encours de lingots adossé au premier ETF aurifère, le SPDR Gold Shares, a recommencé à baissé et à 901,8 tonnes hier contre 906 tonnes la veille, il vient de marquer un nouveau plus bas annuel.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que l'once s'éloigne du support majeur situé à 1.277 dollars. Prochaine résistance d'importance à 1.354 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI