Bourse > Or > Or : en hausse après l'accord budgétaire américain
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 247.00 -0.63 %
1 244.80Ouverture : 1 247.00+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : en hausse après l'accord budgétaire américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Paradoxalement, le prix de l'or réagit plus positivement à la conclusion d'un accord budgétaire aux Etats-Unis qu'au risque de défaut de paiement qui planait en début de semaine. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.308,5 dollars (+ 35 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 959,9 euros (+ 18,6 euros).

“Le suspens aura duré jusqu'au bout (...), mais finalement le pire sera évité”, commentent ce matin les spécialistes d'Aurel BGC. Par 81 voix contre 18 au Sénat dominé par les Démocrates, puis par 285 voix contre 144 à la Chambre des représentants à majorité républicaine, un accord budgétaire a enfin été voté hier à Capitol Hill, le siège du Congrès, à Washington.

“Les Etats-Unis ne feront pas défaut sur leur dette !”, ajoutent les analystes.

Evidemment, le texte voté, qui est provisoire, est plus un expédient qu'une solution : “rien n'est encore résolu au niveau du budget américain pour 2014”. “En fait, le Trésor profite d'une hausse du plafond de la dette lui permettant d'emprunter sur les marchés jusqu'au 7 février environ. Une loi de finance temporaire va mettre en place un budget jusqu'au 15 janvier”, explique Aurel BGC.

Au final, la question budgétaire américaine n'est que temporairement réglée. En outre, l'accord implique aussi que l'Etat fédéral américain peut plus aisément continuer à emprunter, et donc augmenter encore la surface de sa dette.

Au delà des problèmes budgétaires, l'heure est aussi au retour des interrogations sur les questions monétaires. “Les opérateurs vont maintenant se recentrer sur la situation économique. Hier, la Fed a déclaré dans son Livre Beige que la croissance américaine restait modeste à modérée”, indiquent les analystes de Saxo Banque.

Certains cambistes pensent cependant que le “retrait” des QE, les rachats d'actifs obligataires de la Fed, sera reporté à 2014, une fois que Janet Yellen aura remplacé Ben Bernake, soit à compter du 1er février. La perspective de voir la Fed prolonger plus longtemps que prévu les QE qui dégradent son bilan tend à peser sur le dollar et peut jouer en faveur de la hausse de l'or.

En attendant, l'appétit des investisseurs américains pour le métal jaune reste aux abonnés absents : l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, a encore reculé de 889,1 à 885,5 tonnes entre mardi et mercredi soirs. Il s'agit d'un nouveau plus bas annuel.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta se montrent toujours pessimistes à court terme. Support à 1.251, résistances à 1.301 et 1.307, ce dernier niveau faisant l'objet d'un teste actuellement.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI