Bourse > Or > Or : après une embardée haussière, l'once corrige
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : après une embardée haussière, l'once corrige

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du métal jaune corrigeait ce matin de l'accès haussier qui, hier, l'a mené selon les prix londoniens tout près des 1.330 dollars, du jamais vu depuis fin octobre. Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.314 dollars (- 13,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 957,6 euros (- 11 euros).

En effet, le fixing d'hier après-midi a atteint 1.327,5 dollars, soit un record depuis celui de 1.333,75 dollars intervenu le 31 octobre dernier. Notons que les marchés financiers américains étaient fermés hier en raison du jour férié du Presidents Day et qu'ils ne rouvriront leurs portes que cet après-midi.

Selon les analystes de Saxo Banque, “après avoir touché son plus haut niveau depuis le mois d'octobre dernier, l'or souffre des spéculations sur une possible nouvelle étape du tapering (la réduction des rachats d'actifs obligataires menés par la réserve fédérale américaine dans le cadre du QE3, ndlr) entamé par la Fed au mois de décembre dernier.”

“Les acheteurs d'or physique semblent pour le moment quelque peu découragés”, ajoutent les spécialistes.

Par ailleurs, le Conseil mondial de l'or, organisme international financé par les grands groupes miniers du secteur, a publié hier sa revue 'Gold Demand Trends' pour l'année 2013. Il en ressort que 'sur le marché de l'or, 2013 aura été l'année du consommateur' : en effet, en tonnage, la demande de métal destinée à la bijouterie (+ 17% à 2.209,5 tonnes) a 'pratiquement retrouvé son niveau d'avant-crise', quand celle d'or d'investissement se portait bien (+ 28% pour les lingots et les pièces d'investissement, à 1.654,1 tonnes).

En revanche, les décaissements des ETF et une plus faible demande de la part des banques centrales ont entraîné, en volume, la demande d'or de 2013 en baisse de 15% sur un an, à 3.756,1 tonnes.

Par ailleurs, le Conseil mondial de l'or confirme que la demande de la Chine, avec 1.065,8 tonnes (+ 23%), a dépassé celle de l'Inde (+ 13% à 974,8 tonnes). A eux deux, ces grands pays émergents concentrent près de 53% de la demande globale.

Entre jeudi et vendredi, l'encours formant la contrepartie de l'ETF américain SPFR Gold Shares, le premier au monde par son volume, a reculé de 806,3 à 801,2 tonnes.

En forte baisse de près de 40% sur un an, cet indicateur de l'appétit de lingots des investisseurs aurifères reste supérieur à son niveau du 31 décembre dernier.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifiaient, dans leur dernier commentaire disponible, des supports à 1.301 et 1.308 dollars. Résistances à 1.361 et 1.433 dollars. Ils étaient alors haussiers court terme.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI