Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Un rebond puissant, dont la portée est à relativiser

jeudi 27 décembre 2018 à 15h18

(BFM Bourse) - Sur une puissante vague de rachats à bon compte, l'indice Nasdaq Composite, à forte coloration technologique, a puissamment rebondi hier (+5,84% à 6 554 points). Un mouvement qui n'est pas synonyme de retournement durable, les futures sur indice laissant déjà entrevoir une ouverture dans le rouge ce jeudi, et alors que les marchés d'actions en Europe n'ont aucunement suivi la même voie.

Ce rebond, très ample, mais finalement limité à l'aune des pertes initiales, est le plus fort gain en pourcentage de l'indice depuis mars 2009. Pour leur part, le Dow Jones et le S&P 500 ont signé la plus forte progression -en points- de leur histoire.

Pas de quoi révolutionner l'allure de la bougie annuelle, particulièrement inquiétante au demeurant. Le bilan annuel, depuis le 1er janvier, dépasse encore les 5% de pertes.

Au-delà de cet emballement à l'achat catalysé en particulier par l'apaisement de la Maison Blanche sur le dossier Powell, dont un limogeage ne semble plus à l'ordre du jour, les marchés restent baignés dans une ambiance lourde, en raison de craintes redoublées sur la perte de vitesse de l'économie mondiale.

Un limogeage du Président de la Fed, un temps évoqué dans les salles des marchés, aurait signé la fin de l'indépendance de la puissante banque centrale vis à vis du pouvoir exécutif. De toute façon, sa concrétisation aurait été compliquée d'un point de vue législatif.

Par ailleurs, la perspective d'un "shutdown" durable, un temps écartée, prend corps... Ce nouveau "shutdown" est provoqué par un point d'achoppement qui fait à lui seul bondir les lignes budgétaires en discussion: il s'agit de la construction d'un mur gigantesque à la frontière mexicaine, l'une des promesses phare de campagne de Donald Trump. Concrètement, le shutdown se traduit par l'arrêt d'une grande partie des services publics fédéraux, les fonctionnaires ne pouvant être payés, faute d'accord sur le déblocage des lignes de crédit nécessaires. Il s'agit ni plus ni moins d'une mise au chômage temporaire. Le dernier shutdown durable dans l'histoire récente date de 2013, sous la présidence d'Obama. L'absence d'accord budgétaire au Congrès portait sur la loi phare d'assurance-maladie, loi dite Obama Care. La situation de paralysie avait alors duré 17 jours... Le "record" est de 21 jours (sous la présidence de Clinton).

Côté valeurs, Amazon a sans surprise amplifié le rebond mercredi, en gagnant 9,45% à 1 470,90$ dans des volumes toutefois inférieurs à ceux observé sur le plongeon de vendredi dernier.

Au chapitre macroéconomique mercredi, l'indice S&P / Case Schiller des prix de l'immobilier dans une vingtaine d'agglomérations représentatives, a agréablement surpris la communauté financière, en ressortant à +5.00% au mois d'octobre, en données définitives, battant le consensus. En revanche, déception concernant le secteur industriel, avec un plongée à -8 de l'indice manufacturier de la Fed de Richmond.

En ce qui concerne les publications statistiques ce jour, les inscriptions hebdomadaires pour la semaine du 17 au 23 décembre sont ressorties en très légère baisse, de 1000 unités d'une semaine sur l'autre, à 216 000, légèrement sous le consensus. Le marché de l'emploi américain n'envoie pour l'heure aucun signe de faiblesse.

A suivre l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 16h00. Un indicateur particulièrement suivi pour jauger de la santé d'une économie où traditionnellement, la consommation intérieure demeure le principal moteur de création de la richesse.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Sans surprise, nous pouvons faire sur l'indice Nasdaq Composite la même observation que sur Amazon: les volumes observés sur la séance de puissant rebond de mercredi sont sensiblement inférieurs à ceux observés sur la séance de plongeon de vendredi dernier. Il s'agit clairement de relativiser la portée de ce rebond technique, dont la valeur de retournement est à ce stade en tous cas, quasi nulle. Un retour rapide des pressions vendeuses initiales est l'option privilégiée. Avis négatif dès la séance de ce jeudi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 6805.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Un rebond puissant, dont la portée est à relativiser (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.50 % vs +16.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat