Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Trump rassurant sur le commerce, exaspérant sur son mur anti-migrant

mercredi 9 janvier 2019 à 15h19

(BFM Bourse) - L'indice Nasdaq Composite, à forte coloration technologique, et par nature fortement exposé aux conséquences de la guerre commerciale sino-américaine, a poursuivi, dans des marges étroites et des volumes quelconques, sa prise de hauteur mardi, en gagnant 1,08% à 6 897 points, à la faveur d'espoirs grandissants de désescalade des tensions entre Washington et Pékin au sujet des conditions douanières de leur commerce bilatéral.

Lundi s'est ouvert lundi un nouveau "tour" de discussions entre les deux superpuissances commerciales. L'émissaire américain, en la personne du secrétaire d'Etat au Commerce Wilbur Ross, a jugé qu'un accord "raisonnable" entre les deux premières puissances économiques mondiales était à portée, tandis que le ministre chinois des Affaires étrangères a assuré négocier "de bonne foi". Des velléités d'apaisement vers un consensus mutuellement acceptable.

Xi Jinping a multiplié les signes encourageants ces dernières semaines, en gonflant ses importations de soja américain, et en suspendant pour trois mois les surtaxes sur les importations d'automobiles, d'équipements et de pièces, en provenance des Etats-Unis. La trêve commerciale s'achève pour rappel dans moins de deux mois.

Les salles des marchés restaient donc dans l'attente nerveuse d'un accord constructif entre Washington et Pékin, et dans l'attente non moins nerveuse d'une issue dans la paralysie des services publics fédéraux, en chômage forcé en cette période de shutdown, alors que 800 000 fonctionnaires fédéraux sont au chômage forcé depuis plus de trois semaines.

Le bras de fer entre Démocrates et Républicains au Congrès américain continue donc, avec pour point d'achoppement principal la construction d'un mur gigantesque à la frontière avec le Mexique, l'une des promesses phare de campagne de Donald Trump. Sa "concession", de construire le mur en acier, plutôt qu'en béton, n'y fait pour l'instant rien. Lors d'une allocution télévisée hier, l'impétueux chef de la Maison Blanche a répété qu'il restera inflexible sur la question.

Le dernier shutdown "durable" dans l'histoire récente date de 2013, sous la présidence d'Obama. L'absence d'accord budgétaire au Congrès portait sur la loi phare d'assurance-maladie, loi dite Obama Care. La situation de paralysie avait alors duré 17 jours... Le "record" est de 21 jours (sous la présidence de Clinton).

Côté valeurs, on suivra tout particulièrement Qualcomm, accusé par les autorités américaines d'abus de position dominante, en raison d'une imposition de royalties trop importantes, appliquées aux fabricants de tablettes et de smartphones.

Dans le cadre du CES (Consumer Electronics Show), les investisseurs suivront tout particulièrement Intel et Facebook, qui ont annoncé un partenariat en vue de créer une puce d'Intelligence Artificielle (IA). Toujours sur ce sujet de l'IA, au coeur des préoccupations du Salon, on suivra également Nvidia, dont le métier, historiquement basé sur les puces graphiques, évolue vers l'intelligence artificielle.

A suivre les stocks de pétrole à 16h30 et les "Minutes", à 20h00, traditionnel compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed.

L'occasion d'un éclairage supplémentaire après les propos accommodants de Powell en fin de semaine dernière. Pour rappel, le Président de la Fed avait déclaré, lors d'une conférence à Atlanta, que la Banque centrale resterait "patiente" concernant ses taux d'intérêt. "La politique monétaire n'est pas sur une trajectoire pré-conçue", a ajouté M. Powell, alors que les investisseurs s'inquiètent du rythme des hausses de taux de l'institution et des risques de renchérissement qu'elles font peser sur le coût du crédit pour les ménages et les entreprises aux Etats-Unis, en pleine crainte de ralentissement de l'économie.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur les plans corrélés technique, graphique et psychologique:

Il conviendra de ne pas se laisser impressionner par l'ampleur des gains sur le Nasdaq Composite vendredi (+4,26%), dans le sens où:

- les pertes initiales sont importantes, et les probabilités d'atteinte d'un nouveau point bas dans la jambe amorcée le 4 octobre sont fortes;

- les volumes d'échanges n'ont pas été suffisamment importants vendredi pour militer pour une extension haussière; ils ont même diminué dès la séance de faible extension de lundi.

- aucune figure de retournement haussier n'est formellement validée.

Au sens de Dow, l'indice poursuit l'inscription de points bas décroissants, tout comme ses points hauts: la tendance baissière de fond est encore d'actualité. C'est le sens de la dynamique de la moyenne mobile à 100 jours (en orange), que les cours n'ont pas visitée depuis le 09 octobre.

Avis légèrement positif, pour la séance à venir cependant. Les volumes seront naturellement mis sous surveillance rapproché, avec un début d'identification peu engageante de divergence cours / volumes.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote au dessus du support à 6457.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Positif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Trump rassurant sur le commerce, exaspérant sur son mur anti-migrant (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat