Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
7 157.23 +1.03 %

Nasdaq Composite : Les marchés réclament des avancées concrètes sur le commerce et le budget

vendredi 11 janvier 2019 à 15h08

(BFM Bourse) - Une séance de transition, à biais potentiellement légèrement baissier, s'annonce sur le marché actions des technologiques en cette fin de semaine, après une série de cinq séances de rebond. Un rebond alimenté en partie par les espoirs d'une désescalade sur l'épineux dossier des conditions de commerce bilatérale entre Washington et Pékin.

Il faut se rendre à l'évidence: les marchés attendaient en effet beaucoup (trop ?) des négociations entre émissaires chinois et américains menées de lundi à mercredi. Si celles-ci ont permis de "poser les bases" d'un accord, selon une déclaration jeudi du ministère chinois du Commerce qui a décrit ces discussions comme "approfondies et détaillées", peu de résultats concrets ont été annoncés.

Pour l'heure, la Chine s'est seulement engagée à acheter des produits agricoles et énergétiques ainsi que des biens manufacturés et des services aux Etats-Unis pour un "montant substantiel".

Par ailleurs, le bras de fer entre Démocrates et Républicains au Congrès américain continue, avec pour point d'achoppement principal la construction d'un mur gigantesque à la frontière avec le Mexique, l'une des promesses phare de campagne de Donald Trump. Sa "concession", de construire le mur en acier, plutôt qu'en béton, n'y fait pour l'instant rien. Lors d'une allocution télévisée cette semaine l'impétueux chef de la Maison Blanche a répété qu'il restera inflexible sur la question. Et lors d'une visite ce vendredi dans le Texas, Trump a osé une comparaison audacieuse, entre le concept du mur, antérieur à celui de la roue. La roue a fait ses preuves, a-t-il ajouté devant son auditoire, celle du mur aussi: il fonctionne...

L'exécutif américain avance cette explication pour justifier que le Président Trump n'ira pas au sommet économique de Davos, en Suisse, la semaine prochaine.

Côté statistique ce vendredi, aucune surprise à signaler du côté des IPC (indices des prix à la consommation), et ce quel que soit le panier de produits retenus. Hors alimentation et énergie (éléments jugés particulièrement volatils), les prix ont progressé de 0.2% en décembre d'un mois sur l'autre, parfaitement conformes à la cible. Pour rappel, les IPC constituent une base de travail essentielle pour la construction de la politique monétaire de la Fed. A ce propos, le Président de la Fed a tenu à affirmer un peu plus de fermeté, lors de son allocution hier soir, notamment sur le sujet de la taille du bilan, réajustant un peu le tir après le soulagement suscité en fin de semaine dernière.

J. Powell avait alors déclaré, lors d’une conférence à Atlanta, que la Banque centrale resterait "patiente" concernant ses taux d’intérêt. "La politique monétaire n’est pas sur une trajectoire pré-conçue", avait ajouté Mr. Powell, alors que les investisseurs s’inquiètent du rythme des hausses de taux de l’institution et des risques de renchérissement qu’elles font peser sur le coût du crédit pour les ménages et les entreprises aux Etats-Unis, en pleine crainte de ralentissement de l’économie. Une pause dans le processus de remontée des taux fédéraux, au moins sur le premier trimestre 2019, fait pour l'heure consensus.

Au chapitre macroéconomique hier, le marché américain de l'emploi a continué d'envoyer ses signaux positifs, après les très bons résultats du dernier rapport fédéral mensuel (NFP) concernant les créations de postes. Publiées comme chaque jeudi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage se sont contractées, pour la semaine du 31/12/18 au 06/01/19, à 216 000, battant la cible. Pour rappel, en décembre, les créations de postes dans le secteur privé hors agricole ont explosé les attentes, à 312 000 contre un consensus à 179 000.

A suivre côté valeurs, Netflix, entouré avant-Bourse avec des recommandations positives d'analystes, et Apple, qui devrait sortir trois nouveaux modèles de son produit phare, le smartphone "Iphone", sur l'année 2019, selon le Wall Street Journal.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Inversion de vapeur à court terme pour l'indice Nasdaq Composite, qui devrait ouvrir en territoire négatif ce vendredi. On surveillera tout particulièrement les volumes de transactions, dont la divergence avec la dynamique des cours depuis cinq séances avaient annoncé un essoufflement précoce du mouvement de rattrapage. Le biais de fond reste baissier, et cette vue n'est pas invalidée tant que l'indice évolue sous l'oblique baissière (ex- borne haute de canal), tracée en noir sur le graphique. Avis négatif à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 7197.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
7197.00 / 7572.00 / 7732.00
Support(s) :
6457.00 / 6330.00 / 6081.00

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Les marchés réclament des avancées concrètes sur le commerce et le budget (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.30 % vs -2.90 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat