Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
7 774.00 -1.23 %

Nasdaq Composite : 4 hausses des taux fédéraux cette année, une hypothèse plausible

(BFM Bourse) - S'il a provoqué un regain d'intérêt pour le Dollar hier, à l'occasion de la première partie de son audition devant les Parlementaires américains, J. Powell, le nouveau Président de la puissante Réserve Fédérale, la Fed, a provoqué un reflux des marchés d'actions, reflux modéré certes, à mettre sur le compte de la progression des probabilités d'assister à quatre relèvements des taux fédéraux sur l'ensemble de l'année 2018. Hier l'indice Nasdaq Composite, à forte dominante sectorielle technologique, s'est replié de 1,23% à 25 410 points.

J. Powell, dont l'audition parlementaire se poursuivra ce mercredi, s'est montré confiant dans la solidité de l'économie américaine, et a réaffirmé sa volonté d'éviter toute surchauffe, en souhaitant poursuivre une remontée "graduelle" des taux directeurs. Loin d'être accommodant, le discours, dont les principales lignes directrices avaient été au demeurant publiées quelques heures avant, ont accentué les probabilités de voir la Fed agir directement sur les taux fédéraux (le loyer du Dollar) par quatre fois sur l'ensemble de l'année. Ces probabilités sont désormais estimées à 25%. Un relèvement des taux fédéraux dès le mois prochain renforcerait davantage cette hypothèse de travail.

Côté statistiques mardi, la déception était palpable sur le front des commandes de biens durables. Hors transport (élément volatil), les commandes se sont contractées de 0,3% en janvier (d'un mois sur l'autre), alors que les analystes et économistes interrogés tablaient en moyenne sur un simple ralentissement du rythme de progression. En revanche, l'indice de confiance du consommateur américain au sens du Conference Board a dépassé les 130 points ce mois (130.8), en très forte hausse par rapport à janvier, et dépassant largement la cible. Cet indicateur avancé est particulièrement suivi dans les salles des marchés dans le sens où la consommation demeure traditionnellement le principal moteur de création de richesse dans la première économie du monde.

Concernant les principaux repères statistiques ce mercredi, à suivre pour le reste de la journée outre Atlantique, la suite de l'audition de J. Powell devant les Parlementaires, l'indice PMI de Chicago à 15h45, les promesses de ventes de logements à 16h00, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30. En attendant, les opérateurs viennent de prendre connaissance de la deuxième estimation du Produit Intérieur Brut américain au 4ème trimestre 2017, à +2.5% en rythme annualisé, conforme aux attentes des analystes, très légèrement inférieur aux toutes premières estimations.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine a désormais retracé l'intégralité des pertes subies entre le 2 et le 8 février. Cette capacité de réaction confirme notre analyse de l'époque: à savoir une correction très marquée, classique à ce stade d'une avancée majeure. Ce mouvement baissier secondaire a certes été vif, mais n'a pas marqué d'inversion de consensus.

Voici d'ailleurs pour rappel et suivi, les éléments que nous fournissions avant la séance de retournement du 9 février:

L'ampleur des dégagements subis depuis vendredi 2 février (plus de 600 points) au total peut paraitre impressionnant en valeur absolue, mais cette réaction contestataire corrective est à mettre en rapport avec l'appréciation quasi linéaire de l'indice depuis février 2016. Pour rappel, au niveau de la base de support du retournement en double creux de février 2016, l'indice Nasdaq Composite cotait un peu plus de 4 200 points...

Alors certes les prises de profits se sont accélérées vivement sous l'effet de la volonté de nombreux opérateurs de verrouiller des plus-values latentes parfois généreuses, et le marché, guidé par un sentiment de cupidité, a dévissé cette semaine, sans pour autant "construire" de retournement.

Aucune figure technique de retournement n'est identifiable à ce stade, et il est fort probable qu'une fois cette épisode secondaire de dégagement terminé, son ampleur (différence entre les points bas et les points hauts) serve de cadre à une formation d'une vaste consolidation, non sans volatilité, avant un redémarrage.

Ainsi froidement analysé, le cadre technique reste finalement assez classique.

Dans l'immédiat, et alors que nous nous approchons des sommets historiques sur l'indice, une reprise de souffle est attendue. D'autant que nous nous rapprochons de la partie haute d'une vaste figure de consolidation, que nous imaginions déjà le 9 février.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 7505.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 7000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Neutre
Résistance(s) :
7505.00 / 8000.00
Support(s) :
7000.00 / 6517.00 / 6460.00

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : 4 hausses des taux fédéraux cette année, une hypothèse plausible (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+276.50 % vs +7.60 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat