Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NANOBIOTIX

NANO - FR0011341205 SRD PEA PEA-PME
11.750 € +1.38 % Temps réel Euronext Paris

Nanobiotix : Après l'Europe, Nanobiotix accentue ses efforts pour homologuer Hensify aux Etats-Unis

jeudi 11 avril 2019 à 10h06
Laurent Levy, CEO de NANOBIOTIX

(BFM Bourse) - Physicien spécialiste des nanomatériaux, le fondateur et PDG de Nanobiotix détaille les priorités de l'entreprise maintenant que son produit phare Hensify a obtenu son autorisation de mise sur le marché en Europe. Ce traitement du cancer va faire l'objet d'un nombre croissant d'essais, à commencer par l'étude dans les cancers de la tête et du cou qui servira de support à l'homologation aux Etats-Unis, explique Laurent Levy.

BFM Bourse: Nanobiotix est récemment devenue l'une des rares sociétés de recherche médicale tricolores à franchir le cap de l'autorisation de mise sur le marché, pour votre produit NBTXR3 utilisé pour traiter le cancer dans le cadre de la radiothérapie. Parvenus à ce stade, quelles sont les prochaines étapes clés ?

Laurent Levy: Il faut d'abord souligner combien nous sommes fiers d'avoir reçu le marquage CE pour Hensify (NBTXR3) dans le traitement des sarcomes des tissus mous, validant une technologie unique au monde après quinze années d'efforts.

De façon très concrète cela nous apporte la certitude de pouvoir commercialiser dans l'Union europénne un traitement novateur pour les patients - quel que soit le déroulement des autres essais. Je considère donc cette étape comme une avancée majeure, par rapport à notre ambition qui est incomparablement plus large, puisqu'il s'agit d'établir NBTXR3 comme un véritable standard de soin dans l'oncologie. En d'autres termes, nous voulons aller bien au-delà du sarcome des tissus mous et aider le plus possible de patients atteints de cancer.

Dans cette optique, notre priorité aujourd'hui est le cancer de la tête et du cou, pour lequel nous avons maintenant établi le plan d’enregistrement clinique non seulement en Europe mais aussi aux Etats-Unis. Pour l'Europe, nous espérons finir le recrutement de la phase d'expansion de notre essai qui se concentre sur des personnes fragiles et/ou âgées d’ici la fin de l’année, en traitant 44 nouveaux patients sur la base du plus fort dosage testé en phase 1. Aux Etats-Unis, nous comptons soumettre au deuxième semestre le dossier nous permettant de débuter notre essai pivot.

BFM Bourse: À quel horizon comptez-vous effectivement commercialiser ?

Laurent Levy: ll faut préciser qu'il n'y a pas de préoccupation à avoir pour les patients atteints de sarcome des tissus mous puisque nous fournirons le produit dans le cadre d'un essai clinique classique post-approbation. Peu importe le moment où nous obtiendrons le remboursement, ces patients pourront donc bénéficier très rapidement du traitement.

BFM Bourse: Certains analystes estiment que le produit pourrait devenir un blockbuster, avec des ventes considérables dans la seule indication tête et cou notamment (à l'image de Jefferies). Comment évaluez-vous le poids de ce marché ?

Laurent Levy: Pour l'instant on ne peut qu'indiquer que le marché tête et cou sera le produit du nombre de patients et du prix de remboursement, qui reste à déterminer. Quoi qu'il en soit les cancers de la tête et du cou ne représentent qu'une indication parmi toutes celles où l'emploi de Hensify pourrait avoir du sens. La vague à venir est tout aussi importante avec par exemple l'essai dans le cancer du foie, dont nous attendons de prochains résultats d’ici la fin de l’année.

Cette année toujours, notre partenaire américain, le centre de cancérologie MD Anderson de l’Université du Texas compte débuter une bonne partie des neuf essais prévus au total. Enfin, nous menons en parallèle un essai en combinaison avec des inhibiteurs de checkpoints pembrolizumab [Keytruda] et nivolumab [Opdivo] auprès de patients devenus réfractaires à ces traitements dans le cancer du poumon et les cancers de la tête et du cou métastatiques.

Nanobiotix vient de lever 29,5 millions d’euros, dans quelle mesure cela réduit votre dépendance à un partenariat éventuel ?

Laurent Levy: Cette levée de fonds ajoutée à la trésorerie dont nous disposions déjà nous laisse le temps d'avancer sur des partenariats si nous en voyons l'opportunité et surtout de progresser dans les développements cliniques pour générer de nouvelles données à commencer par l'indication tête et cou. Ayant désormais validé la technologie, disposant d'un calendrier clair sur une quinzaine d'essais différents à terme, et d’une visibilité sur les étapes règlementaires pour avancer dans le plan de développement clinique pour enregistrer le produit sur le marché américain, nous avons suffisamment de cash pour avancer à notre rythme. Comme nous l'avons déjà annoncé, nous nous préparons aussi à une introduction en Bourse aux Etats-Unis. Nous n'envisagerons un partenariat que s'il nous permet d'obtenir un maximum de valeur pour notre produit.

Propos recueillis par Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NANOBIOTIX en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis

Ils ont donné leur avis

11/04/2019 par jmarcucetti595 5
Bonjour,
L'augmentation de capital a lésé les petits porteurs. C'était, je pense, nécessaire que celle-ci ait lieu, mais il aurait été bien d'y inclure tous les porteurs. Aujourd'hui, les petits porteurs ont vu leurs actions baissées fortement alors que ceux qui ont participé à l'augmentation de capital voit le prix de leurs actions augmenté.
Ce n'est pas comme cela que l'épargne va être dirigée vers les entreprises comme le souhaite notre Président de la République.
Bien cordialement.
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.04 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat