Bourse > Metabolic explorer > Metabolic explorer : Vers un nouveau retard de 6 mois pour l'usine en Malaisie
METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER METEX - FR0004177046METEX - FR0004177046
2.400 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
2.400 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 2.400 €+ Haut : 2.360 €+ Bas :
2.390 €Clôture veille : 64 171Volume : +0.28 %Capi échangé : 56 M€Capi. :

Metabolic explorer : Vers un nouveau retard de 6 mois pour l'usine en Malaisie

METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER

(Tradingsat.com) - L'action METabolic EXplorer creusait ses pertes jeudi après-midi, plongeant de 15% à 2,93 euros vers 16h15, sous le coup de l'annonce de l’expiration du cadre contractuel entre la société de chimie biologique son partenaire Bio-XCell pour la construction en Malaisie de sa première usine.

Alors que le périmètre de l'appel d'offres avait été élargi pour tenir compte de la production d’acide butyrique – une fragrance alimentaire-, et non plus seulement du PDO (composé chimique de base qui entre dans la fabrication des textiles), le dépouillement des offres reçues a fait apparaître un budget de l’ingénierie plus élevé qu’anticipé.

En conséquence, "aucune société d’ingénierie locale n’a pu faire une offre dans la fenêtre financière allouée du projet", note le broker CM-CIC Securities, en confirmant aujourd'hui sa recommandation "Conserver" et son objectif de cours de 2,60 euros sur METabolic EXplorer.

Le cadre contractuel entre METabolic EXplorer et Bio-XCell est devenu caduc et METabolic EXplorer a décidé de mandater Technip, "société d’ingénierie de dimension internationale", afin de revoir en profondeur le coût du projet dans les deux mois à venir.

Ces événements entraîneront donc un nouveau retard pour ce projet, dont le calendrier avait déjà été décalé à cause de problèmes rencontrés pour le conditionnement des sols de la future usine d'une part, et d’autre part, de manquements de la précédente société d’ingénierie qui avaient conduit à la résiliation de son contrat.

CM-CIC Securities estime que ce nouveau retard devrait être "de l’ordre de six mois", à raison de 2 mois de retard dans l’appel d’offres, 2 mois d’étude réalisée par Technip et 2 mois pour relancer les négociations avec les partenaires, "dans le meilleur des cas". Ainsi, l'achèvement de la construction de l'usine, qui était prévu pour fin 2014, est désormais anticipé pour mi-2015.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI