Bourse > Metabolic explorer > Metabolic explorer : 'une opa n'est pas notre objectif'
METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER METEX - FR0004177046 METEX - FR0004177046   SRD PEA PEA-PME
2.260 € +0.89 % Temps réel Euronext Paris
2.240 €Ouverture : +0.89 %Perf Ouverture : 2.270 €+ Haut : 2.240 €+ Bas :
2.240 €Clôture veille : 23 424Volume : +0.10 %Capi échangé : 53 M€Capi. :

Metabolic explorer : 'une opa n'est pas notre objectif'

tradingsat

(CercleFinance.com) - METabolic EXplorer a publié en début de semaine ses résultats annuels 2007. Le directeur administratif et financier de la société biotechnologique, Paul Michalet, revient avec Cercle Finance sur cet exercice, qu'il considère comme 'riche en événements'. Et s'il réaffirme qu'un éventuel rachat de la société ne constitue pas un objectif en soi, il reconnaît que METabolic EXplorer pourrait constituer une cible intéressante.

Cercle Finance: Comment expliquez-vous le repli de votre chiffre d'affaires en 2007?

Paul Michalet: Nous avons expliqué à plusieurs reprises qu'à ce stade du développement de METabolic EXplorer, le chiffre d'affaires est d'une part volatil d'une période à l'autre (il y a parfois des trimestres avec un C.A. nul) et qu'il est, d'autre part, non représentatif de l'évolution de la valeur de la société. Ce qui compte, c'est l'avancement du développement des projets.

Mais s'il faut détailler l'évolution du chiffre d'affaires, on peut noter les points suivants: d'abord, le chiffre d'affaires 2007 correspond aux engagements contractuels et aux paiements prévus par étapes, qui sont principalement des règlements échelonnés sur les produits en partenariat, alors que les ventes de 2006 provenaient de paiements programmés au titre de R&D. En un mot, le C.A. 2007 est lié à plus de 90% aux avancées techniques des projets.

En complément, nous tenons à rappeler que 2007 a été une année de croissance exceptionnelle ayant pour but de faire évoluer la société vers l'industrialisation ce qui se déroule avec succès, grâce à une équipe de qualité, et sans perturber les plannings de développement des bactéries dans la mesure ou nous avons respecté nos engagements contractuels sur les deux programmes licenciés à ce jour (Méthionine et Acide Glycolique). Le CA 2007 correspond pour l'essentiel à ces deux contrats.

Tout l'enjeu de la société est maintenant de maximiser la valeur de nos innovations en investissant sur l'industrialisation de nos technologies sur nos produits propres en phase pré-pilote.

Cercle Finance: Dans le même état d'esprit, quels sont les éléments qui expliquent que vous soyez passés dans le rouge au niveau opérationnel après paiement en actions lors de l'exercice écoulé?

PM: Nous avons une lecture différente des comptes de METabolic EXplorer. Si vous additionnez les quatre grandes sources de revenus de la société, à savoir le chiffre d'affaires, les subventions, le résultat financier et le crédit d'impôt recherche, le total pour 2007 s'élève à 7,4 millions d'euros (contre 4,4 millions d'euros en 2006), mais surtout ils sont à mettre en relation avec les charges opérationnelles (recherche, développement industriel, business et administratif) en croissance forte et totalisant 6,5 millions d'euros. Les paiements en action sont à prendre en compte bien entendu, mais il s'agit d'une charge calculée, pas décaissée.

La gestion opérationnelle des flux financiers de METabolic EXplorer est donc très saine et, à la différence de nombre de sociétés d'innovation, modérément consommatrice de cash, ce qui nous semble déterminant par les temps qui courent.

Par ailleurs, l'effectif global de la société a augmenté de 66%: la société comptait en effet 68 salariés au 31 décembre 2007, contre quarante fin 2006.

CF: Vous avez récemment lancé un processus d'industrialisation pilote pour la L-Méthionine. Pouvez-vous nous en dire plus sur le potentiel de ce produit? S'agit-il de votre molécule à plus fort potentiel?

Nous avons annoncé que METabolic EXplorer avait atteint un jalon technique permettant l'entrée en pilotage industriel de notre technologie chez notre partenaire. Nous sommes contractuellement tenus à un devoir de confidentialité sur les étapes d'industrialisation dans le cadre de ces partenariats antérieurs à l'introduction en bourse.

Le marché de la Méthionine concerne l'alimentation animale. C'est un composant essentiel pour l'alimentation des poulets et des porcelets. Ce composant qui représente un marché de plus de 2 milliards de dollar est actuellement produit industriellement par des procédés pétrochimiques. La technologie de METEX permet de produire mieux et moins cher cet additif alimentaire par voie biologique.

Le portefeuille actuel de nos cinq produits représente un marché mondial d'environ 14 milliards de dollars. Nous nous sommes focalisés sur des produits existants à fort volume de production annuel et des marché au minimum supérieur au milliard de dollar pour lesquels nos innovations amènent des ruptures économiques d'au moins 30% par rapport aux procédés pétrochimiques conventionnels. Le portefeuille de la société est très équilibré et tout l'enjeu en terme de création de valeur pour nos actionnaires résident dans la capacité à industrialiser les technologies liés aux produits propres: 1,2 propane diol (MPG), 1,3 propane diol (PDO) et butanol.

CF: Vous évoquez des relations avec plusieurs partenaires potentiels aux Etats-Unis, en Europe, en Amérique Latine et en Asie. Sous quelle forme pourraient se faire ces partenariats? Une acquisition pure et simple de la société est-elle envisageable?

PM: Le but premier de notre introduction en Bourse était d'obtenir les ressources financières nous permettant de maximiser la valeur de nos technologies en nous associant avec des partenaires pour passer aux stades de production et de commercialisation.

Les partenariats pourraient se faire dans un premier temps par le biais d'accords d'options puis par des joint-ventures pour chaque produit propriétaire.

Nous visons des partenariats à exclusivité limitée, c'est pourquoi nous avons des discussions avec plusieurs partenaires potentiels pour des implantations sur chacun des continents.

Une OPA sur la société n'est pas notre objectif. Aujourd'hui nous travaillons activement au développement de nos produits et pour l'étape finale, à savoir la mise sur le marché, nous sommes effectivement en discussions avec des partenaires potentiels basés en Asie, Europe, Amérique Latine et les Etats-Unis.

Le premier partenariat, qui devrait se faire dans un délai de 6 à 18 mois, sera une phase importante de la stratégie de création de valeur de METabolic EXplorer. Cependant, la chimie bouge et en 2007 les prix ont continué à monter. Le marché est en pleine compétition, et devient de plus en plus compétitif. La capacité à innover pour produire autrement et mieux à partir d'agro-ressource et non plus du pétrole peut constituer un enjeu stratégique pour certain d'entre eux. 'METEX' peut être certainement une cible. Faut-il encore que l'offre soit susceptible d'intéresser nos principaux actionnaires.

CF: Quel bilan dressez-vous de vos premiers mois en Bourse? Selon vous, quel sera l'élément déclencheur de la revalorisation des titres?

PM: S'il est vrai que les conditions de marché ont été mauvaises sur le second semestre 2007 et au début 2008, 2007 a été une année riche en événements avec une introduction en Bourse qu'on peut considérer comme un réel succès et qui nous a permis de lever les fonds destinés à faire évoluer notre modèle économique vers la phase d'industrialisation de notre technologie et de nos produits. Par ailleurs, nos effectifs ont quasiment doublé pour renforcer nos ressources de R&D et pour intégrer de nouvelles compétences industrielles. Nous avons aussi investi dans un pilote préindustriel qui a été opérationnel en fin d'année et ceci dans un temps record. Nous avons respecté nos engagements contractuels pour les deux programmes sous licence et renforcé la position en propriété intellectuelle de notre portefeuille de produits.

Nous avons aussi renforcé notre business développement pour être en mesure de gérer en parallèle plusieurs opportunités de partenariats avec des groupes industriels de nationalité différentes et de renommée internationale.

L'élément déclencheur de la revalorisation des titres et en même temps l'étape la plus créatrice de valeur sera le succès de la phase d'industrialisation en pré pilote de nos produits propriétaires.

Copyright (c) 2008 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...