Bourse > Metabolic explorer > Metabolic explorer : "nous entrons dans la phase d'industrialisation à grande échelle"
METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER METEX - FR0004177046METEX - FR0004177046
2.400 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
2.400 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 2.400 €+ Haut : 2.360 €+ Bas :
2.390 €Clôture veille : 64 171Volume : +0.28 %Capi échangé : 56 M€Capi. :

Metabolic explorer : "nous entrons dans la phase d'industrialisation à grande échelle"

(Tradingsat.com) - Les essais zootechniques menés sur les volailles et les porcelets nourris avec la L-Méthionine produite à partir de ressources renouvelables grâce à la technologie de METabolic EXplorer, ont été concluants. L'annonce a fait s'envoler le cours de bourse de la société de chimie biologique que dirige Benjamin Gonzalez. Le dirigeant nous rappelle les enjeux pour ce produit.

Tradingsat.com : Que signifie la réussite des tests menés par votre partenaire Roquette ?

Benjamin Gonzalez : Ils marquent le franchissement d'une étape clé vers la commercialisation du premier produit sur lequel nous avions investi à la naissance de la société : la L-Méthionine. Il s'agit de la forme la plus « naturelle » de la méthionine, un acide aminé indispensable au développement des os, des muscles, et qui est apporté sous forme d'additif nutritionnel aux animaux des fermes industrielles. Avec ces très bons résultats obtenus en termes d'efficacité nutritionnelle sur les poulets et les porcelets, Roquette valide notre bioprocédé.

Tradingsat.com : METabolic EXplorer touche au but ?

Benjamin Gonzalez : C'est un accomplissement majeur. Nous n'avions pas seulement initié notre projet sur la méthionine en raison du potentiel de son marché. Mais aussi pour démontrer notre savoir faire, alors que les grands groupes internationaux continuent leurs recherches pour fabriquer cet additif alimentaire autrement que par la voie pétrochimique. Le challenge technologique était considérable.

Tradingsat.com : Vous allez donc produire et vendre de la méthionine à partir de matière première renouvelable ?

Benjamin Gonzalez : METabolic EXplorer a mis au moins la technologie pour produire de la méthionine à partir de dérivés d'amidon, en remplaçant le polypropylène, un dérivé du pétrole. Dans le cadre de notre partenariat, Roquette, qui est le leader européen de la transformation de l'amidon, est chargé du développement du procédé industriel de notre technologie. In fine, il est prévu que nous percevions des royalties sur le futur chiffre d'affaires qui sera généré par la vente de L-Méthionine aux industriels de la nutrition animale.

Tradingsat.com : Que représente ce marché à l'échelle mondiale ?

Benjamin Gonzalez : C'est un marché de plus de 850 000 tonnes soit 2,85 milliards de dollars en 2011, produit en totalité aujourd'hui via des processus pétrochimiques et en plein essor. Il est porté par la croissance de la population mondiale, les changements d'habitudes alimentaires liés à l'élévation des niveaux de vie. Sur la chaîne de valeur, la protéine de poulet est la protéine animale la moins chère, suivie par la protéine de porc.

Tradingsat.com : Quelles sont les étapes qui restent à franchir avant la commercialisation de votre L-Méthionine ?

Benjamin Gonzalez : Tout ce qui concerne le « time to market », le délai de mise sur le marché du produit, fait partie du domaine de compétence du partenaire industriel. Concrètement, Roquette en est aujourd'hui au stade de l'étude de l'industrialisation du procédé et de la technologie pour mettre en œuvre des capacités de production « très significatives ». Nous entrons dans la phase d'industrialisation à grande échelle. Roquette compte finaliser mi-2012 le dossier analytique et toxicologique en vue de l'obtention de l'agrément en Europe, qui constitue le marché le plus exigeant en termes réglementaires.

Tradingsat.com : Un mot sur le PDO, votre produit développé pour le marché du textile. Où en sont vos projets ?

Benjamin Gonzalez : Le développement en propre suit son cours. Le démarrage des travaux de construction de notre unité de production en Malaisie débute comme prévu. En parallèle, les discussions autour d'un partenariat pour une co-entreprise sont toujours d'actualité. Certaines d'entre elles ont été arrêtées, tandis que d'autres continuent ou ont débuté…

Propos recueillis par François Berthon

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI