Bourse > Metabolic explorer > Metabolic explorer : Lourde rechute du titre, risque de nouveau retard en Malaisie
METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER METEX - FR0004177046METEX - FR0004177046
2.410 € -0.82 % Temps réel Euronext Paris
2.420 €Ouverture : -0.41 %Perf Ouverture : 2.440 €+ Haut : 2.390 €+ Bas :
2.430 €Clôture veille : 73 785Volume : +0.32 %Capi échangé : 56 M€Capi. :

Metabolic explorer : Lourde rechute du titre, risque de nouveau retard en Malaisie

METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER

(Tradingsat.com) - METabolic EXplorer a communiqué jeudi matin sur les résultats de l’appel d’offres relatif à la sélection de la nouvelle société d’ingénierie en vue de la reprise de la construction de l’usine de PDO du groupe en Malaisie.

Les nouvelles ne semblent toutefois pas aussi bonnes qu'anticipé. En effet, "l’appel d’offres est désormais clos" et "le dépouillement des offres reçues fait apparaître un budget de l’ingénierie plus élevé qu’anticipé, ce qui a conduit à l’expiration du cadre contractuel entre METabolic EXplorer et [le partenaire local] Bio-XCell", indique la société de chimie biologique.

En conséquence, METabolic EXplorer a décidé de mandater Technip, "société d’ingénierie de dimension internationale, afin de revoir en profondeur le coût du projet dans les deux mois à venir".

Par ailleurs, "pendant cette période, confiant dans le potentiel de sa technologie PDO, METabolic EXplorer annonce poursuivre l’exploration de toutes les alternatives qui sont aujourd’hui à sa disposition".

Dans ce contexte, METabolic EXplorer a proposé à Bio-XCell d’initier des discussions sur de nouvelles bases.

A la Bourse de Paris, l'action METabolic EXplorer chute lourdement après cette annonce (-10,4% à 3,09 euros vers 9h20) alors que le titre avait flambé ces derniers jours dans la perspective de l'annonce de la sélection de la société d'ingénierie chargée de la construction de l'usine de PDO du groupe en Malaisie.

Or, les dernières nouvelles risquent d'impliquer un nouveau retard pour un projet dont le calendrier avait déjà été décalé à cause, d’une part, du souhait du partenaire malaisien, Bio-XCell, propriétaire des terrains, de modifier l’approche retenue pour le conditionnement des sols de la future usine, et d’autre part, de manquements de la précédente société d’ingénierie qui avaient conduit à la résiliation de son contrat.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...