Bourse > Medica > Medica : 'évolue dans un secteur insensible à la récession'
MEDICAMEDICA MDCA - FR0010372581MDCA - FR0010372581
22.800 € +0.53 %
22.670 €Ouverture : +0.57 %Perf Ouverture : 22.900 €+ Haut : 22.520 €+ Bas :
22.680 €Clôture veille : 37 089Volume : +0.08 %Capi échangé : 1 092 M€Capi. :

Medica : 'évolue dans un secteur insensible à la récession'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jacques Bailet, PDG de Medica, revient sur le chiffre d'affaires 2011 et les ambitions du groupe pour 2012, avant la publication des résultats annuels, dans un mois tout juste.

Cercle Finance: Quel regard portez-vous sur l'activité de 2011?

Jacques Bailet: Nous sommes clairement satisfaits du chiffre d'affaires réalisé l'an passé, de 632,1 millions d'euros, en hausse d'environ 17%, dont une croissance organique de 7,2%.

Les branches EPHAD et sanitaire en France affichent toutes deux de bonnes performances.

En 2011, notre groupe de prise en charge de la dépendance a exploité 2100 lits supplémentaires, contre 1800 en 2010.

Il s'inscrit incontestablement dans une politique de croissance maîtrisée.

CF: Redoutez-vous un impact négatif de la conjoncture économique chaotique sur l'activité du groupe?

JB: Medica évolue dans un secteur insensible à la récession, caractérisé par des besoins structurels. Pour preuve, le taux d'occupation des établissements demeure au niveau élevé de 97% sur la période 2006-2011, même au plus fort de la crise.

Le nombre de personnes âgées n'aura de cesse de croître dans les mois et les années à venir et représente un fort potentiel de développement pour notre société.

Les seniors de plus de 85 ans, tranche d'âge la plus dépendante, seront de plus en plus nombreux, phénomène démographique qui conduira à renforcer l'accueil en institution adaptée.

Le groupe - au regard de son parc exploité, son réservoir de croissance et ses opérations sécurisées de développement - estime disposer d'une croissance embarquée d'environ 13% pour l'exercice 2012.

Le réservoir de croissance se compose de plus de 3000 lits, dont 1770 en création et 1350 en restructuration.

CF: Parlez-nous des grands chantiers de l'année.

JB: Nous continuerons à investir pour maintenir et améliorer notre outil, environ 3% du chiffre d'affaires, comme chaque année.

Nous concentrerons également nos efforts dans une démarche qualité et de formation, essentielle pour gagner des parts de marché.

Par ailleurs, nous nous tenons prêts à saisir toute opportunité de croissance externe. Nous disposons en effet d'une capacité d'intégration et financière suffisante.

Nous ciblons plus particulièrement la région parisienne, les régions PACA et Midi-Pyrénées.

CF: Quelle est votre ambition pour l'Italie?

JB: La filiale italienne, créée en 2005, a su opérer un développement satisfaisant et présente actuellement une offre de 2100 lits environ, sur la base de deux critères: l'Italie du Nord et l'EPHAD.

Elle représente 12% du chiffre d'affaires total du groupe, un pourcentage qui devrait peu évoluer à court-terme.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI