Bourse > Mbws > Mbws : En tête du SRD, une offre sur la vodka suscite l'espoir
MBWSMBWS MBWS - FR0000060873MBWS - FR0000060873
15.600 € -0.64 % Temps réel Euronext Paris
15.700 €Ouverture : -0.64 %Perf Ouverture : 15.760 €+ Haut : 15.420 €+ Bas :
15.700 €Clôture veille : 20 753Volume : +0.07 %Capi échangé : 442 M€Capi. :

Mbws : En tête du SRD, une offre sur la vodka suscite l'espoir

Vodka SobieskiVodka Sobieski

(Tradingsat.com) - Belvédère progressait fortement vendredi soir, gagnant plus de 7% à 36,1 euros, en tête des meilleures performances du SRD. Dans un entretien à Tradingsat.com, Maître Frédéric Abitbol, l’administrateur judiciaire de la société, a indiqué avoir reçu une offre d’un montant de 310 millions d’euros portant sur les activités de vodka du groupe de spiritueux en redressement judiciaire. Toutefois, il s’agit encore une offre préliminaire et indicative, « sujette à des audits », qui doit encore être confirmée. De plus, étant donné qu’il s’agit d’une offre de reprise portant sur des actifs localisés dans des filiales, « il faut donc raisonner sur une somme qui sera sensiblement moindre », vraisemblablement inférieure à 275 millions d’euros, prévient Maître Frédéric Abitbol.

Or, l’administrateur judiciaire rappelle que « l’accord validé avec les comités de créanciers prévoyait que dans l’hypothèse ou le groupe serait capable, grâce aux cessions d’actifs, de servir à ses créanciers financiers FRN [(Floating rate notes] un paiement compris entre 275 millions et 310 millions d’euros, l’objectif était de vendre les actifs et de convertible le solde de la dette en capital. En revanche, si ce minimum de 275 millions d’euros n’était pas atteint, l’intégralité de la dette devrait être remboursée en capital. »

Mais quelle que soit l’option qui sera choisie in fine, Maître Frédéric Abitbol s’associé à Christophe Trylinsky, le PDG de Belvédère, pour appeler à la mobilisation des actionnaires en vue de l’assemblée générale du 12 février prochain. Il est primordial selon eux que les actionnaires entérinent à cette occasion le plan de restructuration de l’entreprise. « Les actionnaires ont le choix entre : être dilués mais rester actionnaire d’une société qui sera totalement désendettée, ou refuser cette dilution, auquel cas, tout ce qui a été négocié jusqu’à présent est invalidé, et l’issue vraisemblable sera la liquidation judiciaire », résume l’administrateur judiciaire.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI