Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Maesa

ALMAE - FR0010288894 SRD PEA PEA-PME
2.110 $ 0.00 %

Maesa : 'nous commençons à entrevoir une sortie de crise'

lundi 22 mars 2010 à 15h02
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Maesa a publié un chiffre d'affaires pro forma 2009 sur douze mois de 56,1 millions d'euros, en forte croissance de 45% par rapport au CA annuel publié au 30 septembre 2008. Julien Saada, président de la société, a accepté de répondre aux questions de CercleFinance sur les perspectives de croissance du groupe de produits de beauté sur-mesure.

CercleFinance: Sur quels relais comptez-vous vous appuyer pour atteindre votre objectif de 100 millions de chiffre d'affaires dans deux ans ?

Julien Saada: Nous commençons à entrevoir une sortie de crise, ce qui signifie que les volumes de commandes auprès de nos clients existants vont augmenter. Cet effet consommation est accéléré par l'attractivité des nouvelles collections que nous concevons et réalisons, pour certains clients, jusqu’à quatre fois par an. Par ailleurs, notre positionnement actuel, qui s'appuie sur une taille critique mondialement reconnue, une combinaison de savoir-faire unique, et une forte réactivité, nous permet d'accéder à des contrats majeurs de plusieurs millions d'euros. Ces deux effets combinés, augmentation des volumes sur les clients existants et nouveaux contrats sur des clients majeurs de dimension mondiale, nous permettent de tabler sur une forte croissance pour les deux ans à venir, et au-delà.

CF: Vous avez fait part d'une forte réduction de l'endettement net par rapport à mars grâce à une réduction significative des compléments de prix sur acquisitions. Cette baisse pourrait-elle favoriser de nouvelles opérations de croissance externe après l'opération Zorbit aux Etats-Unis ?

JS: Pour le moment, notre développement repose uniquement sur la croissance organique. Avec ses implantations des deux côtés de l'Atlantique, et ses capacités de sourcing en Asie, le groupe est aujourd’hui taillé pour la croissance sans avoir besoin de procéder à de nouvelles acquisitions. De nombreuses synergies commerciales restent à exploiter entre les équipes américaines, et entre les Etats-Unis et l'Europe. Le cash généré dans les deux à trois prochaines années servira à rembourser la dette bancaire et à financer la croissance organique.

CF: A l'occasion de son point d'activité, Maesa a annoncé un contrat pluri-annuel avec Payless Shoesource. Qu'attendez-vous de cet accord ?

JS: Le contrat Payless ShoeSource est une parfaite illustration du type d'opérations auxquelles Maesa peut prétendre aujourd'hui. Nous ne pouvons pas pour le moment dévoiler le montant de l'accord, mais il s'agit d'un contrat pluri-annuel portant sur plusieurs millions d'euros. Au terme d'un appel d'offre nous nous sommes vus confier la réalisation de l'intégralité de leur rayon beauté, comprenant parfums, maquillages et produits corporels au travers de deux grandes gammes de plus de 60 références, qui seront disponibles à l'automne dans 1.500 points de vente. Le nombre de points de vente peut être étendu, sachant que l'enseigne Payless ShoeSource en détient plus de 4.000 dans le monde. D'autre contrats de ce type sont actuellement à l'étude.

Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur Maesa en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +29.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat