Bourse > Lvmh > Lvmh : Lvmh affiche un premier semestre en forte progresse
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
218.850 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris
220.100 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 221.700 €+ Haut : 218.850 €+ Bas :
219.150 €Clôture veille : 786 258Volume : +0.15 %Capi échangé : 111 094 M€Capi. :

Lvmh : Lvmh affiche un premier semestre en forte progresse

Lvmh affiche un premier semestre en forte progresseLvmh affiche un premier semestre en forte progresse

PARIS (Reuters) - LVMH a publié jeudi des résultats en forte hausse, marqués cependant par un léger ralentissement de la croissance organique au deuxième trimestre, notamment dans la mode-maroquinerie et les montres et la joaillerie.

Le numéro un mondial du luxe, qui ne donne pas de prévisions pour le reste de l'année, a vu son chiffre d'affaires progresser de 26% à 12,96 milliards d'euros au premier semestre, un chiffre conforme aux attentes des analystes, pour une croissance organique de 12%, en retrait par rapport aux 14% du premier trimestre.

Son résultat opérationnel courant affiche un bond de 20% à 2,66 milliards d'euros (2,8 milliards attendus), grâce à de très solides performances dans les vins & spiritueux (Moët & Chandon, Dom Perignon ou Hennessy), dont le résultat grimpe de 20%, dans la distribution sélective (Sephora et DFS) qui progresse de 30% ainsi que dans les montres et la joaillerie (Tag Heuer, Bulgari ou Chaumet), activité qui s'envole de 87% grâce aux résultats du joaillier italien consolidé dans les comptes depuis juin 2011.

La marge opérationnelle du groupe recule légèrement, comme prévu, à 21% contre 22% il y a un an, compte tenu d'un "mix" moins favorable.

La croissance organique du pôle mode-maroquinerie, le plus rentable grâce à Louis Vuitton, marque phare du groupe qui compte pour plus de la moitié de sa rentabilité, s'est en effet légèrement tassée à 10%, contre 12% au premier trimestre. Son résultat opérationnel progresse de 10%.

A l'inverse, la plus forte croissance organique (+16%) revient à la distribution sélective (Sephora et DFS, porté par l'explosion des flux touristiques), aux marges nettement moins élevées.

Le résultat net avance de 28% à 1,68 milliard.

Le groupe versera à ses actionnaires un acompte sur dividende de 1,10 euro.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI