Bourse > Loreal > Loreal : Attention aux cosmétiques de luxe, selon Nomura
LOREALLOREAL OR - FR0000120321OR - FR0000120321
183.150 € +2.20 % Temps réel Euronext Paris
183.000 €Ouverture : +0.08 %Perf Ouverture : 183.850 €+ Haut : 182.400 €+ Bas :
182.500 €Clôture veille : 413 661Volume : +0.07 %Capi échangé : 102 904 M€Capi. :

Loreal : Attention aux cosmétiques de luxe, selon Nomura

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le bureau d'études Nomura revient ce matin sur le dossier L'Oréal dans le sillage de la publication par LVMH, géant du luxe dont les parfums et les cosmétiques représentent 13% des ventes environ, de ventes trimestrielles sanctionnées par le marché ce matin (- 6,5% pour l'action LVMH à 135,4 euros). Les analystes insistent sur la décélération de la croissance de la branche Cosmétiques de LVMH, ce qui est de mauvais augure pour L'Oréal qui fera le point sur ses ventes trimestrielles le 30 octobre au soir. Le conseil de 'réduire' l'exposition à la valeur est donc réitéré, ainsi que l'objectif de cours de 97 euros.

Hier en effet, l'évolution des ventes du géant français du luxe LVMH ont déçu. Selon Nomura, dans sa seule division Parfums & Cosmétiques, la plus comparable à L'Oréal, la croissance organique, qui était de 5% au 1er trimestre (T1) puis de 7% au T2, a ralenti à 3% au T3. Et ce alors même que la base de comparaison était plus favorable que lors du trimestre précédent.

'Cette évolution signale un ralentissement séquentiel marqué du marché des cosmétiques de luxe”, commente Nomura.

Comme les analystes tablaient jusqu'alors, pour L'Oréal, sur une croissance organique de 7,3% au T3 après 6,4% au 1er semestre, une déception serait donc possible à la fin du mois.

En effet, la division Luxe représente le quart des ventes de L'Oréal. De plus, “elle a été le principal catalyseur du développement organique des ventes ces deux dernières années' : cette division a ainsi connu, en 2011 et 2012, une croissance comparable de 8,2% l'an, contre 5,3% pour le groupe dans son ensemble.

Nomura refait donc ses calculs : en retenant un scénario pessimiste sur la division Luxe, et en y ajoutant le déstockage toujours en cours sur le marché américain, la croissance organique de L'Oréal pourrait au pire se limiter à 4% au T3 alors que le consensus est légèrement supérieur à 5%.

L'Oréal publiera les ventes des neuf premiers mois de son exercice 2013 le 30 octobre après Bourse.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...