Bourse > Lanson-bcc > Lanson-bcc : Hausse du bénéfice net au premier semestre
LANSON-BCCLANSON-BCC LAN - FR0004027068LAN - FR0004027068
33.510 € -1.41 % Temps réel Euronext Paris
33.990 €Ouverture : -1.41 %Perf Ouverture : 33.990 €+ Haut : 32.520 €+ Bas :
33.990 €Clôture veille : 800Volume : +0.01 %Capi échangé : 238 M€Capi. :

Lanson-bcc : Hausse du bénéfice net au premier semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lanson-BCC a dévoilé ce mardi après Bourse ses comptes semestriels, marqués par une hausse de 4,9% de son résultat net à 2,5 millions d'euros. Le résultat opérationnel s'est, lui, élevé à 8,2 millions d'euros, en recul de 18,8% par rapport aux six premiers mois de 2013, tandis que le chiffre d'affaires est ressorti en légère hausse de 0,9% à 94,3 millions d'euros.

'En volume, pour l'ensemble de la Champagne, les premiers semestres 2013 (- 3,1 %) et 2014 (+ 1,4 %) sont positivement contrastés. Le marché français, avec 52 % des volumes expédiés, reste négatif (- 3,1 %), mais les autres pays de l'Union Européenne, à 24 % des volumes expédiés, se comportent mieux (+ 8,3 %), tandis que les pays tiers (+ 5,5 %) poursuivent leur croissance et représentent maintenant 24 % des volumes expédiés', a commenté le groupe.

Dans ce contexte, ses ventes ont diminué de 5% en valeur en France et ont progressé vers les autres pays de l'Union Européenne et les pays tiers (+ 11 % en valeur).

Le retard enregistré durant le premier trimestre (- 5,7 %) a par ailleurs été compensé par l'avance constatée au deuxième trimestre (+ 7,4 %). La part du chiffre d'affaires réalisé à l'export est, elle, de 44,4 %, soit 3,1 points de plus qu'il y a un an. 'Cette évolution résulte de meilleures performances sur plusieurs marchés européens, particulièrement au Royaume-Uni où Champagne Lanson détient des parts de marché historiquement importantes, mais aussi en Suisse, en Scandinavie et en Allemagne ainsi que, hors d'Europe, en Australie, en Russie et en Asie', a détaillé Lanson-BCC.

Les résultats du Groupe sur le premier semestre restent nettement positifs, alors que le contexte économique global et la saisonnalité habituelle des ventes de vins de Champagne ne sont pas favorables, le premier semestre supportant 50 % des charges fixes, mais ne générant qu'environ un tiers des ventes.

Ainsi ces résultats ne peuvent-ils pas être extrapolés à l'ensemble de l'exercice 2014. La visibilité sur la fin de l'année restant limitée, le groupe ne publie pas de prévisionnel pour l'ensemble de l'exercice.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI