Bourse > Lafarge > Lafarge : Crédit suisse passe à l'achat, vise 55 euros
LAFARGELAFARGE LG - FR0000120537LG - FR0000120537
59.960 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
59.950 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 17 319 M€Capi. :

Lafarge : Crédit suisse passe à l'achat, vise 55 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle consacrée aux matériaux de construction, et dans le sous-sement “ciment”, Crédit Suisse a relevé ce matin son conseil sur le titre du groupe cimentier français Lafarge de 'neutre' à la préconisation acheteuse de 'surperformance'. Les analystes ont également fortement relevé leur objectif de cours de 34 à 55 euros. En cause : l'effet sur les résultats que les mesures d'économie devraient produire en 2013 comme en 2014.

En Bourse de Paris ce matin, l'action Lafarge prend 0,5% à 45 euros alors que l'indice CAC 40 se tasse de 0,7%.

Notons que les analystes maintiennent par ailleurs leur conseil neutre sur le cimentier suisse Holcim, ainsi que leur opinion de 'sous-performance' sur l'allemand HeidelbergCement.

Selon les analystes, 'parmi les grands groupes cimentiers, le 'stock picking' (la sélection de valeurs, ndlr) sera décisif, étant donné les pressions négatives comme positives qui s'exercent sur le secteur'.

D'un point de vue général, les perspectives du marché du ciment semblent maintenant un peu plus positives au titre de 2013 : dans le monde entier (hors Chine), Crédit Suisse voit les volumes augmenter de 5% l'an prochain, les prix de 4% et les coûts de seulement 1%.

En Europe cependant, les volumes devraient baisser de nouveau, puisque la rigueur devrait inciter les pouvoirs publics à revoir à la baisse les programmes de grands travaux, très consommateurs de ciment.

Dans ce contexte, les analystes résument eux-mêmes leur conseil ainsi : 'acheter les économies, vendez l'Europe'.

Les acteurs les plus susceptibles de mettre en place des économies sont à donc privilégier. C'est à ce titre que Lafarge est distingué : les mesures de réduction des coûts devraient permettre à l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, selon l'acronyme anglais) de s'améliorer de 10% en 2013 et de 15% en 2014. Soit bien davantage que ce qui est attendu d'Holcim (+ 7 et + 12% respectivement) et de HeidelbergCement (+ 4 et + 4%).

En outre, il estime que le titre Lafarge est plus décoté des trois grands noms européens du secteur.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI