Bourse > Kering > Kering : Résultats 2013 en ligne mais la marque Gucci déçoit
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
284.550 € +0.18 % Temps réel Euronext Paris
283.400 €Ouverture : +0.41 %Perf Ouverture : 285.400 €+ Haut : 282.900 €+ Bas :
284.050 €Clôture veille : 273 764Volume : +0.22 %Capi échangé : 35 933 M€Capi. :

Kering : Résultats 2013 en ligne mais la marque Gucci déçoit

KERINGKERING

(Tradingsat.com) - Kering est sanctionné vendredi après une publication en demi-teinte mais globalement conformes aux attentes, avec une solide performance du luxe et des résultats fortement dégradés dans le pôle Sport & Lifestyle, reflet des "changements profonds opérés chez Puma pour assurer la relance de la marque".

Le résultat opérationnel courant de la division Luxe a progressé de 4,4% en 2013, tirée par les bons chiffres de Bottega Veneta et d'Yves Saint Laurent, tandis que le résultat opérationnel courant du pôle Sport & Lifestyle, ressorti en deçà des attentes, a dégringolé de 34,3% en raison des difficultés persistantes chez Puma.

Au final, le résultat opérationnel courant du Groupe s'établit à 1,75 milliard d'euros, en repli de 2,3% par rapport à 2012.

Le résultat net part du Groupe de l'ex-PPR ressort quant à lui à 50 millions d’euros, contre 1,05 milliard d'euros en 2012, pénalisé par le poids des charges non récurrentes et le résultat net très négatif des activités distribuées, cédées ou en cours de cession.

Retraité des éléments non courants nets d’impôt, le résultat net part du Groupe des activités poursuivies s’élève à 1,23 milliards d’euros, en baisse de 3,1% par rapport à 2012.

Gucci déçoit les analystes

Les chiffres du quatrième trimestre ont également été passés au crible. Les analystes soulignent notamment la faiblesse de la marque Gucci, dont le chiffre d'affaires n'a quasiment pas progressé (+0,2%), lorsque Yves Saint Laurent a enregistré 42% de croissance.

"C'est d'autant plus décevant que Gucci contribue à hauteur de 60% aux résultats du groupe en 2013", commente aujourd'hui Bank of America Merrill Lynch, qui conseille de rester à l'écart du titre Kering.

Pour 2014, le groupe se montre confiant. Une année qui sera "caractérisée par un plan de relance ambitieux de la marque Puma et par le déploiement de plans d’actions pour chacune des marques du Pôle Luxe, avec un accent mis sur la croissance organique rentable", a déclaré François-Henri Pinault, son Président-Directeur général.

Dans ce contexte, la société anticipe une progression de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel courant.

Mais il en fallait davantage pour convaincre les analystes de JP Morgan, qui ont qualifié les résultats et les perspectives de Kering de "médiocres". Le courtier a abaissé son objectif de cours sur le dossier de 165 à 160 euros, tout en confirmant un avis "Neutre".

"Le Pôle Sport va encore connaître un exercice 2014 difficile et la dette financière nette ressort légèrement au-dessus de notre attente, mais la santé du Pôle Luxe confirme notre vision positive sur Kering", a déclaré de son côté le CM-CIC Securities.

Lanterne rouge du CAC 40 vendredi après-midi, l'action Kering accusait une baisse de 2,6% à 151 euros à la Bourse de Paris.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...