Bourse > Kering > Kering : Départ d'Hedi Slimane, artisan du renouveau d'Yves Saint Laurent
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
308.350 € +0.65 % Temps réel Euronext Paris
305.900 €Ouverture : +0.80 %Perf Ouverture : 311.400 €+ Haut : 305.550 €+ Bas :
306.350 €Clôture veille : 251 584Volume : +0.20 %Capi échangé : 38 938 M€Capi. :

Kering : Départ d'Hedi Slimane, artisan du renouveau d'Yves Saint Laurent

tradingsat

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Yves Saint Laurent (groupe Kering) a annoncé vendredi le départ d'Hedi Slimane, artisan du renouveau de la maison de couture qui a connu, sous sa houlette, une croissance spectaculaire.

Nommé directeur artistique en 2012, Hedi Slimane a donné un nouveau souffle à la marque avec une mode rock qui a rencontré un très grand succès commercial.

La griffe signe, depuis quatre ans, la plus forte croissance de l'ensemble des marques du groupe Kering, propriétaire de Gucci, Bottega Veneta ou Stella McCartney.

"Ce qu’a accompli Yves Saint Laurent ces quatre dernières années restera comme un chapitre unique dans l’histoire de la maison. Je suis très reconnaissant à Hedi Slimane (...)", souligne François-Henri Pinault, PDG de Kering, dans un communiqué.

Avec une progression moyenne annuelle de près de 30%, Saint Laurent a doublé ses ventes en l'espace de quatre ans, passant de 354 millions d'euros à la fin 2011 à près d'un milliard (974 millions) à la fin de l'an dernier.

Ce départ a été sanctionné par le marché, le titre Kering perdant 2,4% à 9h55, alors que le CAC reculait de 1,5% au même moment.

"Cette hausse a été tirée par l'effet Hedi Slimane ainsi que par une transition réussie vers la maroquinerie, qui représente environ 50% des ventes de la marque aujourd'hui", souligne Thomas Chauvet, analyste de Citi, dans une note.

Installé en Californie, Hedi Slimane pilotait les collections depuis les Etats-Unis et avait aussi en charge l'image de la marque. Il était connu pour sa volonté de contrôle, depuis l'aménagement des magasins jusqu'aux séances de photos pour les campagnes publicitaires.

Il avait aussi souhaité rebaptiser la marque "Saint Laurent", et non plus "Yves Saint Laurent".

La nomination de son successeur devrait intervenir rapidement. Le styliste belge Anthony Vaccarello serait, selon le Women's Wear Daily, le mieux placé.

Ce départ vient s'ajouter à celui de Raf Simons, qui n'a pas souhaité renouveler son contrat chez Dior et qui n'a toujours pas été remplacé, et à celui d'Alber Elbaz chez Lanvin pour cause de désaccord avec la propriétaire de la maison de couture, et qui vient d'être remplacé par Bouchra Jarrar.

(Avec Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI