Bourse > Intle plant.heveas > Intle plant.heveas : En hausse malgré des pertes, discours plus optimiste
INTLE PLANT.HEVEASINTLE PLANT.HEVEAS SIPH - FR0000036857SIPH - FR0000036857
84.250 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
84.250 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 84.250 €+ Haut : 84.250 €+ Bas :
84.250 €Clôture veille : 151Volume : +0.00 %Capi échangé : 426 M€Capi. :

Intle plant.heveas : En hausse malgré des pertes, discours plus optimiste

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Société internationale des plantations d'hévéas (SIPH) a de nouveau souffert, en 2014, de la faiblesse persistante du marché du caoutchouc naturel. L'an dernier, la perte nette part du groupe s'est ainsi creusée d'une dizaine de millions à 45 millions d'euros (+ 27,8%). Mais tout en se montrant prudente, la direction se veut un peu plus optimiste. Elle entend cette année réduire sensiblement les investissements tout en augmentant fortement la production.

Alors que le marché parisien est toujours orienté à la baisse, l'action SIPH prend 2,6% ce matin à 34,5 euros.

L'an dernier en effet, le cours de la sève d'hévéa a baissé continuellement de 2,1 dollar/kg en début d'année à 1,5 dollar/kg vers la fin. En moyenne, le cours ressort en baisse de 32,6% sur l'année, à 1,28 euro/kg. C'est pour la direction la 'confirmation du bas de cycle'.

Dans ce contexte, la CA caoutchouc de l'exploitant d'hévéas dans l'Ouest africain a chuté de 30,5% à 226,7 millions d'euros en raison de l'effet prix, la production en volume restant quasi-stable à 164.400 tonnes. Les achats extérieurs aux planteurs indépendants ont été réduits de 57% à 55% du total.

La perte opérationnelle a malgré tout été multipliée par 2,1 à 77,3 millions d'euros, des dépréciations d'actifs et des éléments fiscaux venant alourdir le déficit. En données courantes, elle est multipliée par 2,7 à 66,5 millions d'euros,

Du côté du bilan, les fonds propres chutent de 229,6 à 159,3 millions d'euros en fin d'exercice, le 'gearing' se situant à 38,4%. Le cash-flow opérationnel reste cependant positif (32,2 millions d'euros), permettant de financer l'essentiel d'investissements en légère hausse à 51,1 millions (+ 2,8%).

Cependant, du côté fondamental, SIPH discerne les premiers signes du retour à l'équilibre du marché du caoutchouc : 'après deux ans de surproduction, l'offre et la demande au niveau mondial s'équilibrent en 2014 à 11,8 millions de tonnes. La consommation mondiale est en croissance de +4,8% sur l'exercice, en ligne avec sa tendance long terme. Elle est portée notamment par la consommation chinoise qui croît à nouveau sur 2014 et passe à 40% de la consommation mondiale.'

En guise de perspectives pour 2015, SIPH va tout faire pour préserver sa rentabilité et 'privilégier ses investissements à contre-cycle nécessaires pour la croissance de sa production à court terme (adaptation des capacités des usines) et à moyen et long terme (croissance des surfaces, renouvellement du verger existant).'

Les investissements sont attendus en nette baisse à 35 millions d'euros environ (- 31,5%).

Ainsi, le groupe vise en 2015 une production de 190.000 tonnes en forte hausse de 20%, grâce notamment aux achats extérieurs. A horizon 2024, la cible visée est maintenant de 400.000 tonnes

'Malgré des éléments encourageants d'une reprise mondiale, le groupe reste prudent car, en l'absence d'une plus franche reprise économique, la surproduction accumulée depuis deux ans au niveau mondial devra être absorbée et devrait donc continuer à peser sur le marché global du caoutchouc en 2015', indique la direction.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI