Bourse > Interparfums > Interparfums : La probable perte de licence burberry pèse sur interparfums
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222ITP - FR0004024222
31.800 € +0.92 % Temps réel Euronext Paris
31.560 €Ouverture : +0.76 %Perf Ouverture : 31.800 €+ Haut : 31.200 €+ Bas :
31.510 €Clôture veille : 11 347Volume : +0.03 %Capi échangé : 1 126 M€Capi. :

Interparfums : La probable perte de licence burberry pèse sur interparfums

tradingsat

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le titre Interparfums chute à la Bourse de Paris mardi matin, Burberry ayant programmé pour la fin 2012 le rachat de sa licence auprès du français faute d'un accord d'ici là sur la création d'une entreprise commune dans les parfums et les cosmétiques.

Cette licence est cruciale pour Interparfums, qui réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires avec les parfums qu'il conçoit pour le groupe de luxe britannique.

Burberry et Interparfums, qui avaient entamé leurs discussions fin 2011, ne sont pas parvenus à s'entendre dans les délais qu'ils s'étaient donnés. Aussi, le britannique a-t-il voulu avoir les mains libres en exerçant son option de sortie, tout en poursuivant les négociations.

Le rachat de cette licence se ferait cependant au prix d'une importante compensation financière de 180 millions d'euros (hors créances clients et stocks) pour Interparfums.

Les discussions achoppent sur plusieurs points. La question du contrôle opérationnel de l'entreprise ne semble pas trop poser de problème, tandis que celle de son contrôle capitalistique paraît beaucoup plus délicate à régler.

"Nous voulons être majoritaire en capital. Cela ne nous intéresse pas si nous ne pouvons pas consolider l'entreprise", a déclaré à Reuters Philipe Benacin, PDG d'Interparfums.

Il s'est dit heureux de la clarification de la situation pour les investisseurs, "qui sauront maintenant ce qui se passera s'il n'y a pas d'accord", tout en se montrant très confiant pour l'avenir.

En cas d'échec, Interparfums ouvrira une nouvelle page de son histoire et aura les moyens de réaliser des acquisitions, a-t-il ajouté, évoquant des rachats de licence ou de marques propres.

CHANCES D'UN ACCORD RÉDUITES

La société s'était déjà portée acquéreuse de la griffe Jean-Paul Gaultier, remportée par l'espagnol Puig.

"Si nous achetons une marque de mode, c'est que son parfum nous intéresse", a précisé le PDG.

Vers 12h45, le titre Interparfums décrochait de 8% à 17,40 euros, alors que l'indice SBF 120 avançait de 0,34% et que Burberry cédait 0,25% à la Bourse de Londres.

"Les discussions ne sont pas forcément vouées à l'échec. Mais elles ont du mal à avancer, ce qui réduit les chances d'un accord, mais montre aussi que le management d'Interparfums est ferme sur ses positions", soulignent les analystes de Natixis.

Pour alléger le poids de Burberry, Interparfums poursuit depuis plusieurs années une stratégie de diversification de son portefeuille de marques. Il a acquis pas moins de cinq licences en l'espace de deux ans (Jimmy Choo, Montblanc, Boucheron, Balmain et Repetto, dont le premier jus est prévu pour 2013. Il est aussi propriétaire des parfums Lanvin.

De son côté Burberry veut passer à la vitesse supérieure dans les parfums et cosmétiques, depuis le lancement de sa dernière ligne baptisée "Body". Le britannique souhaite internaliser ses licences et ses franchises. Mais la marque de mode et d'accessoires célèbre pour ses trench coats ne dispose pas des savoir-faire nécessaires.

Elle peut aussi vouloir négocier d'autres accords de licence avec des concurrents d'Interparfums. Des rumeurs ont fait état de discussions avec l'américain Procter & Gamble, l'espagnol Puig ou le japonais BPI, propriété du géant des cosmétiques Shiseido

Burberry avait jusqu'au 31 juillet pour faire savoir s'il mettait fin à sa licence en 2012 ou s'il laissait le contrat se poursuivre jusqu'à son échéance en 2017.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...