Bourse > Interparfums > Interparfums : Les ambitions du groupe après Burberry
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222ITP - FR0004024222
30.890 € +0.95 % Temps réel Euronext Paris
30.610 €Ouverture : +0.91 %Perf Ouverture : 30.890 €+ Haut : 30.400 €+ Bas :
30.600 €Clôture veille : 6 369Volume : +0.02 %Capi échangé : 1 094 M€Capi. :

Interparfums : Les ambitions du groupe après Burberry

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Interparfums prenait ce midi 3,5% en Bourse de Paris à 25,8 euros après que le groupe ait fait état de comptes 2012 meilleurs que prévu, et qu'il ait par la même occasion relevé sa prévision de marge opérationnelle courante pour 2013. Sans oublier le versement d'un dividende exceptionnel, ce que permet largement la somme versée par Burberry pour la reprise de sa licence, à la fin du mois. Reste à savoir quel usage sera fait du reste de cette somme.

Rappelons que la marge opérationnelle courante du fabricant de parfums pour le compte de marques de luxe était passée de 11,8 à 13,1% entre 2011 et 2012, ce dernier chiffre étant d'ailleurs supérieur aux prévisions de la société (plus de 12%, selon la dernière fournie fin janvier).

A cette occasion, la direction, qui estime que la marche de ses affaires est avance sur son programme en ce début d'année, a aussi relevé d'un point, de 10 à 11%, la prévision de marge opérationnelle courante pour 2013.

Alors que le groupe dispose d'un solide matelas de cash après que Burberry ait repris sa licence, il a notamment décidé de verser un dividende exceptionnel du même montant que le coupon ordinaire, soit 0,54 euro dans les deux cas. Et ce sans compter la traditionnelle action gratuite distribuée à raison de 1 pour 10 détenue, habituellement au mois de juin.

C'est à la fin de ce mois de mars que la licence Burberry quittera définitivement le périmètre du groupe, après presque 20 ans de bons de loyaux services. Or elle représentait quelque 52,7% des 445,5 millions de d'euros de ventes de 2012, ce qui explique que l'objectif de CA pour 2013 soit de 300 millions d'euros.

Reste qu'hors Burberry, le dynamisme des autres marques du groupe est soutenu, comme celui de Montblanc (+51% de croissance l'an dernier à 46,1 millions d'euros), sans oublier Jimmy Choo (+ 36% à 40,1 millions, toujours en 2012) ou Boucheron (+ 96% à 16,4 millions). Après le départ de Burberry, c'est Lanvin qui devrait prendre la place de numéro 1 dans le portefeuille d'Interparfums, avec 60,4 millions d'euros de CA réalisé en 2012, et 62 millions attendus en 2013.

Notons qu'en excluant Burberry, la projection de ventes pour 2013 est de 245 millions, à comparer avec 210,8 millions en 2012. Soit 16% de croissance en données retraitées. En effet, l'agenda des nouveaux produits est déjà bien rempli : il comprend une demi-douzaine de lancements, tant en 2013 qu'en 2014.

La question est maintenant de savoir ce que le groupe va faire de sa trésorerie nette, qui a bondi de 13,9 à 207,9 millions d'euros de fin 2011 à fin 2012, Burberry ayant réglé le rachat de sa licence le 21 décembre.

Certes, une partie sera retournée aux actionnaires sous forme de coupon exceptionnel. Au-delà, le groupe envisage toujours d'en consacrer l'essentiel à la reprise d'une licence ou d'une marque de parfum. Mais les opportunités dans ce secteur étaient et restent des plus rares, confirme le groupe. De surcroît, la moindre de celle qui reviendrait ou arriverait sur le marché susciterait l'attention de la concurrence (une dizaine d'acteurs environ).

De ce fait, la direction regarde aussi d'autres types de dossier, toujours dans le segment du luxe et dans une optique patrimoniale. Quelques idées éventuelles : un vignoble, une marque d'horlogerie, de maroquinerie ou encore du domaine de la mode. A suivre. Avec mesure, la direction indiquant que rien ne pressait en la matière.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...