Bourse > Interparfums > Interparfums : Chute de 10% après la décision de burberry.
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222ITP - FR0004024222
35.000 € +1.30 % Temps réel Euronext Paris
34.680 €Ouverture : +0.92 %Perf Ouverture : 35.480 €+ Haut : 34.680 €+ Bas :
34.550 €Clôture veille : 23 736Volume : +0.06 %Capi échangé : 1 367 M€Capi. :

Interparfums : Chute de 10% après la décision de burberry.

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action Interparfums chutait ce matin en Bourse de Paris de près de 8% à 17,4 euros après que le fabricant de parfums pour compte de marques de luxe ait annoncé que Burberry avait exercé l'option de rachat de sa licence. Selon certains analystes, tout n'est pas encore joué entre les deux groupes.

La licence de parfums et de cosmétiques Burberry était l'une des premières accordées à Interparfums. Elle était aussi la plus importante et concentrait 49% de son chiffre d'affaires au 1er trimestre, soit 54,3 millions d'euros sur un total de 110,8 millions d'euros.

Hors créances clients, stocks et immobilisations corporelles (qui s'ajouteront au prix), le montant payé par Burberry atteindra 181 millions d'euros, soit un peu moins d'un an de chiffre d'affaires de la licence. Les deux groupes discutaient de l'avenir de cette licence depuis fin 2011, avec une échéance au 31 juillet pour la décision à ce sujet.

Attention, tout n'est pas encore joué : “bien qu'un accord ait été trouvé sur certains termes et conditions majeures, des points importants restent à finaliser”, précise Interparfums. Les discussions se poursuivent donc pour trouver un accord global. A défaut, le contrat Burberry prendra fin le 31 décembre.

Les analystes du bureau d'études parisien en petites valeurs NFinance indiquent donc qu'à défaut de nouvel accord, “cette somme (181 millions d'euros + complément, ndlr) sera versée par Burberry Plc à Interparfums au 1er janvier 2013 en contrepartie de laquelle le groupe français rétrocèdera les droits liés à la licence de la griffe londonienne sur le marché du parfums”. Cette éventualité ne modifiant par le scénario des analystes, ils laissent leur objectif de cours sur la valeur inchangé à 27,2 euros.

Et maintenant ? Selon le Figaro de ce matin,le groupe de luxe britannique Burberry, dont ni les parfums, ni les cosmétiques ne font partie des métiers actuels, pourrait avoir du mal à créer de toute pièce une division ad hoc d'ici la fin de l'année. Le quotidien rapporte d'ailleurs que le groupe a 'multiplié les contacts ces dernières semaines' avec d'autres sous-traitants potentiels comme Procter & Gamble, L'Oréal, Puig et 'surtout' BPI.

Le montant de 181 millions d'euros, arrondi de manière estimative par Bryan, Garnier & co. à 200 millions pour tenir compte du complément, correspondrait à la moitié de la trésorerie nette de Burberry.

Chez Bryan Garnier, on estime qu''il est probable que Burberry ait exercé l'option pour ne se fermer aucune porte'. Sans réfuter les informations du Figaro sur le 'remplacement' éventuel d'Interparfums par un autre partenaire, les analystes estiment toujours qu''une coentreprise (entre Interparfums et Burberry) est aussi une possibilité'.

A cours de 17,4 euros, Interparfums capitalise en Bourse quelque 383 millions d'euros.

Selon son dernier document de référence disponible, Interparfums était au 31 décembre 2011 en situation de trésorerie nette à hauteur de 17,4 millions d'euros. Ses fonds propres part du groupe se montaient alors à 215,7 millions d'euros.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI