Bourse > Intel corp > Intel corp : Bons résultats, mais prévisions décevantes.
INTEL CORPINTEL CORP INTC - US4581401001 INTC - US4581401001   SRD PEA PEA-PME
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Intel corp : Bons résultats, mais prévisions décevantes.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Intel a fait état, au terme du 3ème trimestre (T3) de son exercice 2012, d'un bénéfice net (non GAAP) de 3,1 milliards de dollars (0,60 dollar par action) en baisse de 14% sur un an. Si les comptes du dernier trimestre sont finalement supérieurs aux attentes du marché, tel n'est pas le cas des prévisions formulées pour le 4ème trimestre (T4), où la demande d'ordinateurs PC devrait faiblir encore.

Parallèlement,le chiffre d'affaires de 13,5 milliards de dollars a baissé de 5,6%, toujours sur un an.

Rappelons que le 7 septembre dernier, le groupe avait abaissé sa prévision de ventes pour le 3ème trimestre aux environ de 13,2 milliards (+/- 300 millions), contre de 13,8 à 14,8 milliards précédemment. Il a donc fait un peu mieux de ce point de vue.

Par segment d'activité, la branche PC a vu ses ventes reculer de 8% sur un an à 8,6 milliards, avec une baisse des prix de ventes de 4% sur un an.

Dans les Centres de données, la baisse a été de 6% à 2,7 milliards.

Enfin, la dernière branche 'Intel architecture' a enregistré une baisse des ventes de 14% à 1,2 milliard, quoi qu'en hausse de 6% par rapport au T2 en raison du développement de l'activité d'Intel Mobile Communications qui en fait parie.

Le 7 septembre, la prévision de marge brute avait été abaissé de 63 à 62%, mais elle ressort finalement à plus de 63%.

Du côté du compte d'exploitation, le résultat opérationnel (non GAAP) de 4,1 milliards se compare à 5 milliards au T3 2011, soit une baisse de 19%. S'il est stable par rapport au T2 2012, la marge recule sur un an de 35 à 30,4%.

Par rapport au T3 2011, 'notre activité a été impactée négativement par la faiblesse de la conjoncture économique qui a affaibli la demande du consommateur final comme des entreprises', commente le groupe. 'En outre, les stocks de composants d'ordinateurs PC ont baissé au 3ème trimestre, alors qu'ils augmentent habituellement', ajoute Intel, dont les microprocesseurs dominent les ordinateurs PC (et Mac) fixes et portables, sans oublier les serveurs, mais peinent à s'imposer du côté des appareils mobiles.

Le groupe évoque aussi 'une légère baisse des prix' plus que compensée par une baisse des coûts unitaires de fabrication.

En guise de prévision, Intel n'est guère optimiste : au 4ème trimestre, le chiffre d'affaires est attendu à 13,6 milliards de dollars (+/- 500 millions), le groupe invoquant la 'prudence' des consommateurs et la tendance macro-économique générale. 'En réponse à la baisse de nos prévisions de demande, nous alors réduire significativement le facteur de charges de nos usines, ce qui entraînera des charges de sous-utilisation de l'ordre de 500 millions de dollars' au T4, indique le groupe.

Le groupe a aussi abaissé sa prévision d'investissements pour 2012 de plus d'un milliard de dollars à 11,2 milliards.

Au T4 toujours, la marge brute devrait tomber à 57% (58% en non GAAP). Le consensus tablait, lui, sur une marge de de plus de 60% pour le dernier trimestre.

Chez le bureau d'études parisien Aurel BGC, on commente ce matin que “sans surprise, les ventes de PC sont faibles. Mais, surtout, le lancement de Windows 8 n'aurait pas un impact positif aussi fort qu'annoncé précédemment. Les ventes d'Ultrabooks (140 modèles) sont un échec. Leur prix est clairement trop élevé (1.000 dollars en moyenne alors que le marché est sous les 699 dollars selon le CEO d'Intel)'.

'Le discours de M. Otellini est très prudent sur la fin d'année et change clairement par rapport aux propos du second trimestre. Un rebond de l'activité n'est pas envisagé”, ajoutent les analystes.

Et Aurel BGC de conclure : “le groupe avait, jusqu'à présent, réussit à résisté à la concurrence des tablettes grâce à la vente de ses processeurs pour serveurs, pour lesquels il est en situation de quasi-monopole. Ces processeurs offrent une marge nettement supérieure aux puces pour ordinateur de bureau et portables. Mais les ventes de hardware, sans surprise, sont en contraction sur le 3ème trimestre”.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...