Bourse > Innate pharma > Innate pharma : Point d'entrée attrayant, "catalyseurs" attendus par les analystes
INNATE PHARMAINNATE PHARMA IPH - FR0010331421 IPH - FR0010331421   SRD PEA PEA-PME
8.770 € -0.34 % Temps réel Euronext Paris
8.800 €Ouverture : -0.34 %Perf Ouverture : 8.890 €+ Haut : 8.720 €+ Bas :
8.800 €Clôture veille : 90 480Volume : +0.16 %Capi échangé : 503 M€Capi. :

Innate pharma : Point d'entrée attrayant, "catalyseurs" attendus par les analystes

Innate PharmaInnate Pharma

(Tradingsat.com) - Innate Pharma gagnait du terrain jeudi (+1,4% à 14,27 euros), à contre courant du marché parisien, profitant d'une actualité favorable et de commentaires d'analystes. La société biopharmaceutique a annoncé qu'un premier patient a été traité dans l'essai de Phase I testant son produit IPH4102 chez des patients présentant un lymphome T cutané (LTC) en rechute ou réfractaire.

IPH4102 est un anticorps monoclonal cytotoxique "first-in-class" reconnaissant KIR3DL2, un marqueur tumoral spécifiquement exprimé dans la plupart des sous-types de LTC. Il a le statut de médicament orphelin dans l`Union Européenne pour le traitement des LTC.

Gilbert Dupont a réitéré jeudi sa recommandation "Acheter" et son objectif de cours de 20 euros sur Innate Pharma. Au delà de l'annonce du jour, le broker anticipe plusieurs "catalyseurs forts" susceptibles de soutenir l'action en 2016, à commencer par les résultats de phase II dans la leucémie aigüe myéloïde (« LAM ») attendus au deuxième trimestre de l'année prochaine.

Même son de cloche du côté de Bryan Garnier, qui a également confirmé son opinion d' "Achat" sur la valeur, avec un objectif de cours à peine moins élevé de 19 euros. Le broker voit les cours actuels comme des "points d'entrée attrayants, d'autant plus que des catalyseurs significatifs sont attendus dans les prochains mois".

Tout d'abord, Bryan Garnier pense qu'Innate Pharma et AstraZeneca devraient bientôt (au premier trimestre 2016) initier une étude de phase I / II pour évaluer IPH2201 en combinaison avec le produit vedette de la big pharma, durvalumab.

Or, le courtier pense que cette combinaison pourrait intéresser le groupe pharmaceutique Celgene, ce qui pourrait donner lieu à la signature d'un accord. "Des discussions ont commencé et cela pourrait conduire à la signature d'un autre accord", indique Bryan Garnier.

Enfin, si le broker souligne le potentiel d'une combinaison avec durvalumab, il ne mésestime pas la possibilité d'autres combinaisons avec d'autres composés (tel que le Lymparza dans les tumeurs ovariennes).

En tout état de cause, Bryan Garnier estime ainsi que le marché auquel IPH2201 peut s'adresser potentiellement est beaucoup plus grand que ce que la Bouse intègre actuellement.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...