Bourse > Innate pharma > Innate pharma : Pas de bulle sur les biotechs pour Invest Securities
INNATE PHARMAINNATE PHARMA IPH - FR0010331421IPH - FR0010331421
10.740 € +1.61 % Temps réel Euronext Paris
10.640 €Ouverture : +0.94 %Perf Ouverture : 10.800 €+ Haut : 10.590 €+ Bas :
10.570 €Clôture veille : 115 314Volume : +0.20 %Capi échangé : 616 M€Capi. :

Innate pharma : Pas de bulle sur les biotechs pour Invest Securities

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'un petit-déjeuner organisé ce matin à Paris, le spécialiste du secteur Santé du bureau d'études Invest Securities, Martial Descoutures, est revenu sur les bonnes performances des valeurs biotechnologiques à la Bourse de Paris. Une tendance qui devrait continuer.

Au premier semestre 2015, pas moins de dix “biotechs” ou “medtechs” ont fait leurs premiers pas sur la cote française, levant au passage 224 millions d'euros, souligne le spécialiste. Soit autant que durant toute l'année 2014. En outre, l'indice Next Biotech européen (+ 31% depuis fin 2014) a surperformé le Nasdaq Biotechnology américain (+ 25%).

Éléments explicatifs : d'abord le rythme soutenu des publications de résultats cliniques, un élément central pour ces valeurs. Mais aussi les partenariats annoncés avec des “blue chips” pharmaceutiques, comme ceux entre Adocia et Eli Lilly ou Innate Pharma et AstraZeneca. Et enfin une amélioration de la visibilité internationale des valeurs françaises, dont plusieurs cotent désormais sur le marché américain Nasdaq.

Selon Martial Descoutures, les annonces de résultats cliniques se poursuivront à une cadence élevée durant les 12 prochains mois. De ces résultats dépendent les perspectives des candidats-médicaments. Pour cette raison d'ailleurs, l'analyste réfute l'idée d'une bulle spéculative sur les “biotechs”.

Signe de la maturation du secteur en Bourse, sa capitalisation parisienne a quintuplé depuis 2010 à cinq milliards d'euros actuellement, quand le nombre de valeurs ne faisait “que” doubler. En effet, plus une “biotech” survit, ce qui est principalement fonction des résultats cliniques qu'elle publie, plus la probabilité de succès de ses molécules - et donc leur valeur - augmente.

De plus, l'appétence des gestionnaires de fonds traditionnels pour ce secteur dynamique risqué, mais aussi très rémunérateur en cas de succès, paraît plus prononcée depuis le début de l'année.

L'appétence des investisseurs pour les “biotechs” se traduit également par les prix de référence constatés lors des introductions en Bourse : dans l'ensemble, le prix de référence des “biotechs” ressort plutôt en haut des fourchettes indicatives, ce qui ne vaut pas - loin de là - pour l'ensemble des mises en Bourse.

Parmi les valeurs préférées du gérant, on retiendra par exemple Innate Pharma. Si le titre a beaucoup monté (+ 68% depuis le début de l'année), notamment après son partenariat avec AstraZeneca, il conserve du potentiel en raison notamment d'une situation financière solide (grâce à l'accord avec AstraZeneca) et aux nombreux résultats cliniques attendus d'ici mi-2016. La cible d'Invest Securities : 19 euros.

Autre valeur prisée : Erytech Pharma, là encore en raison des annonces cliniques attendues. Le partenariat que la société a conclu avec Recordati-Orphan Europe sur le Vieux Continent pourrait de plus être réédité outre-Atlantique. Objectif : 42 euros.

Enfin, Invest Securities distingue aussi Celyad, dont le siège est situé en Belgique. L'ex-Cardio3 Biosciences se distingue d'abord, dans le domaine cardiovasculaire, par les perspectives de son produit C-Cure. Celyad est aussi exposé, avec le rachat d'Oncocyte, à la technologie anti-cancéreuse Car-T. Ce qui pourrait se révéler prometteur, quoi qu'à un horizon lointain incitant pour le moment Invest Securities à la prudence. Sur la valeur, le bureau d'études vise 78 euros.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI