Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INGENICO GROUP

ING - FR0000125346 SRD PEA PEA-PME
57.380 € +0.03 % Temps réel Euronext Paris

Ingenico group : Natixis pourrait apporter sa branche paiement à Ingenico en échange d'une part minoritaire

vendredi 12 octobre 2018 à 09h05
Natixis privilégierait la piste d'un adossement de sa branche paiements à Ingenico

(BFM Bourse) - Peu enclin à piocher dans son budget d'acquisitions, Natixis préférerait obtenir une participation minoritaire dans un Ingenico agrandi de sa propre activité de paiement, qui serait susceptible de jouer un rôle dans la consolidation du secteur en Europe.

"À rebours de l’emballement des marchés hier", qui pariaient plutôt sur un rachat d'Ingenico, Natixis envisage plutôt de combiner sa branche de paiements à celle d'un spécialiste en conservant une participation minoritaire "dans une entité plus grosse qui aurait vocation à consolider le secteur des paiements en Europe", révèle l'Agefi Quotidien dans son édition de vendredi.

Jeudi, l'action Ingenico a bondi de 7,85% totalement à contre-courant du marché parisien, en baisse de près de 2%, les investisseurs pariant plutôt sur un rachat après que le groupe a reconnu passer en revue "ses options stratégiques". À l'image d'Invest Securities, les analystes ont jugé crédible le scénario d'un rachat par la banque, Natixis n'ayant jamais caché avoir placé au cœur de sa stratégie le développement de l'activité paiements, y compris en participant à la consolidation du secteur. Natixis a notamment racheté l'an dernier Dalenys (ex-Rentabiliweb), la fintech fondée par Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

D'après une source proche d'Ingenico citée par l'Agefi Quotidien, "Natixis souhaite effectivement apporter son activité de paiement dans un Ingenico qui resterait coté". Les discussions n'en seraient qu'à un stade très préliminaire. La banque ne souhaiterait pas piocher outre mesure dans son enveloppe dédiée aux acquisitions, d'autant que celle-ci (fixée à 2,5 milliards d'euros) serait loin de suffire à un rachat d'Ingenico, valorisé plus de 4 milliards d'euros en Bourse sans compter sa dette de 1,7 milliard d'euros à fin juin. Pour réaliser une telle opération sans affecter ses ratios de fonds propres, la banque devrait lever jusqu'à 4 milliards d'euros, évalue Kepler Cheuvreux. Au contraire, une opération d'apport de sa propre activité de paiements à Ingenico permettrait de faire gonfler la manne disponible pour d'autres acquisitions, plutôt dans le domaine de la gestion d'actifs.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INGENICO GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat