Bourse > Havas > Havas : Havas abandonne son objectif 2017 dans un marché plus rude
HAVASHAVAS HAV - FR0000121881HAV - FR0000121881
9.244 € -0.03 % Temps réel Euronext Paris
9.250 €Ouverture : -0.06 %Perf Ouverture : 9.250 €+ Haut : 9.241 €+ Bas :
9.247 €Clôture veille : 523 069Volume : +0.12 %Capi échangé : 3 911 M€Capi. :

Havas : Havas abandonne son objectif 2017 dans un marché plus rude

Havas renonce à son objectif de croissance organique 2017Havas renonce à son objectif de croissance organique 2017

PARIS (Reuters) - Havas a annoncé vendredi renoncer à sa prévision de croissance organique de 2% à 3% pour cette année, étant victime comme le leader mondial WPP du ralentissement du marché publicitaire mondial.

Le sixième groupe publicitaire mondial, en passe d'être rapproché de Vivendi, s'est toutefois montré confiant sur ses perspectives à moyen terme, notamment après la reconduction du budget publicitaire de Sanofi, son premier client.

"C'est la meilleure nouvelle de l'année pour nous", a fait valoir le PDG d'Havas Yannick Bolloré, au sujet de cette annonce faite il y a deux semaines, tranchant avec le contexte difficile pour le secteur.

Havas fait état dans un communiqué d'une baisse plus importante que prévu des investissements des annonceurs et d'une pression croissante sur ses marges dans les négociations de contrats.

Le groupe, dont le chiffre d'affaires semestriel a reculé de 0,4% en données organiques à 1,108 milliard d'euros, dit aussi pâtir du ralentissement économique dans les pays à forte croissance, comme le Brésil, le Mexique, l'Inde et la Chine.

Havas précise toutefois espérer une légère amélioration de sa rentabilité et de sa croissance au second semestre après un recul de 3,5 points de sa marge opérationnelle courante au premier semestre à 10%.

WPP a abaissé mercredi pour la deuxième fois en six mois sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année en raison de la réduction des dépenses publicitaires des géants de la grande consommation, mentionnant également un environnement commercial défavorable aux Etats-Unis.

Les baisses constatées chez Havas ne se limitent pas aux biens de grande consommation, mais touchent aussi les télécoms et l'automobile, a précisé le PDG du groupe français aux analystes.

CLÔTURE DU RAPPROCHEMENT AVEC VIVENDI EN OCTOBRE

Yannick Bolloré a également déclaré que la clôture du rapprochement de Vivendi et Havas était prévue début octobre.

Son père, le milliardaire Vincent Bolloré, a enclenché en mai les préparatifs du mariage entre Vivendi et Havas, deux groupes dont il est le premier actionnaire, avec l'ambition de bâtir un géant des contenus et de la communication.

Vivendi a ainsi acquis le 3 juillet les 59,2% détenus par le Groupe Bolloré dans Havas et déposera dans les prochaines semaines une OPA simplifiée sur le solde du capital d'Havas, qui ne vise pas à retirer Havas de la cote.

"Ce rapprochement avec Vivendi offre des perspectives considérables pour toutes les parties prenantes du groupe même si, dans un premier temps, ce type d'opération est de nature à

affecter la bonne marche des affaires du groupe", prévient Havas.

(Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...