Bourse > Apprendre la bourse > Guide boursier

Guide Boursier

RETOUR AUX GUIDES

Les chandeliers japonais

Plus complète qu’un graphique en courbe (où seul le cours de clôture est indiqué) ou même qu’un graphique en barres (appelé bar chart) qui indique les cours d’ouverture et de clôture, le plus-haut et le plus-bas de la séance, la représentation en chandeliers japonais donne également le sens de la séance. Elle permet aussi, comme les graphiques en barres, de visualiser les gaps, ces plages de cours à l’intérieur desquelles le titre n’a pas été coté. Si le cours de clôture est supérieur au cours d’ouverture, le chandelier sera blanc. Il sera noir dans le cas contraire. Le corps vrai du chandelier représente donc la fourchette de prix entre l’ouverture et la clôture de la séance. Les traits fins au-dessus et au-dessous du corps vrai sont appelés ombre haute et ombre basse et représentent le plus-haut et le plusbas de la séance. Pour les analystes japonais, le corps vrai est la partie la plus importante du chandelier, les ombres étant considérées comme des fluctuations de prix mineures.

Formes et significations


Les combinaisons à deux ou trois chandeliers

L’intérêt des chandeliers réside dans le nombre de combinaisons qu’ils proposent (à deux ou trois bougies) et dans les changements de tendance que celles-ci peuvent annoncer. Une image valant mieux qu’un long discours, nous vous proposons de vous familiariser avec quelques structures : les structures de continuation, de retournement et d'indécision.

Les structures de continuation

Dans les chandeliers japonais, la plupart des signaux indiquent des renversements de tendance. Il existe tout de même un groupe de structures en chandeliers qui sont des indicateurs de continuation. La majorité de ces structures laisse entendre que le marché a besoin de faire un « break », avant de reprendre sa tendance antérieure.
Les formations de continuation que nous verrons sont les suivantes :

Les structures de retournement

Les analystes surveillent les signes de prix qui peuvent les alerter sur les renversements des marchés ou des tendances. Les structures de retournement représentent cet ensemble de signes techniques mais le terme « structure de renversement » n’est pas tout à fait approprié. Cette expression peut vous inciter à penser qu’une tendance ancienne se termine brutalement et se retourne mais les choses se passent rarement comme cela. Les renversements de tendance apparaissent habituellement progressivement. Un signal de renversement de tendance sous-entend que la tendance antérieure a de bonnes chances de changer, mais pas forcément de se retourner. La différence est importante ! Il est plus prudent d’associer les structures de renversements à des structures de changement de tendance.
Les formations de retournement que nous verrons sont les suivantes :

Les structures d'indécision

Ce sont des structures d’affaiblissement de tendance. Elles montrent que le marché s’essoufle sans pour autant donner de signal de retournement avéré et validé. Ces structures pourront, dans une proportion non négligeable de cas, entrainer par la suite des retournements. Il n’est cependant pas exact de les considérer comme des figures de rentournement à part entière. Le sens même de ces figures est : « Attention, la tendance en cours s’affaiblit et pourrait ne pas se poursuivre ». Ce n’est pas forcément évident de saisir cette nuance qui est pourtant très importante dans l’art subtil d’exploiter les chandeliers japonais.
Les formations de d’indécison que nous verrons sont les suivantes :