Bourse > Geneuro > Geneuro : La société de biotechnologie réussit son introduction en Bourse
GENEUROGENEURO GNRO - CH0308403085GNRO - CH0308403085
9.070 € -0.33 % Temps réel Euronext Paris
9.100 €Ouverture : -0.33 %Perf Ouverture : 9.100 €+ Haut : 9.070 €+ Bas :
9.100 €Clôture veille : 1 196Volume : +0.01 %Capi échangé : 133 M€Capi. :

Geneuro : La société de biotechnologie réussit son introduction en Bourse

GeNeuro SAGeNeuro SA

(Tradingsat.com) - GeNeuro a annoncé jeudi soir le succès de son introduction en bourse sur le compartiment B du marché réglementé d’Euronext à Paris. La société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements des maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP) est parvenue à lever 33 millions d'euros par voie d’offre à prix ouvert (à destination des particuliers) et de placement global (pour les investisseurs institutionnels) via l'émission de 2 538 500 actions nouvelles souscrites au prix d’introduction de 13 euros par action.

Les négociations des actions débutent ce vendredi 15 avril 2016 sous forme de promesses d’actions sur une ligne de cotation intitulée « GENEURO AIW » jusqu’à la date de règlement-livraison incluse, prévue le 18 avril 2016, des actions émises au résultat de l’OPO et du Placement Global.

Les actions seront ensuite négociées sur le compartiment B du marché réglementé d’Euronext à Paris sur une ligne de cotation unique intitulée « GNRO » (code ISIN CH0308403085 ; code mnémonique GNRO) dès l’ouverture des négociations le 19 avril 2016.

Grâce à son introduction en bourse, GeNeuro entend ouvrir des centres cliniques aux Etats-Unis dans le cadre de l'essai de Phase IIb pour son produit GNbAC1 dans l'indication de la SEP et le renforcement de liens avec les milieux académiques aux Etats-Unis.

D'autre part, la société va pouvoir réaliser des essais précliniques et cliniques de Phase II du GNbAC1 dans d'autres indications caractérisées par d'importants besoins médicaux, à savoir des maladies où l'on détecte le MSRV-Env dans les tissus affectés, comme le diabète de type 1 (DT1) et la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC), ou d'autres maladies humaines dans lesquelles les HERV pourraient aussi jouer un rôle clé.

Enfin, GeNeuro a désormais les moyens de renforcer sa structure afin de se préparer à planifier et mener une étude de Phase III aux Etats-Unis.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...