Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EUROPLASMA

ALEUP - FR0013514114 SRD PEA PEA-PME
0.112 € -2.61 % Temps réel Euronext Paris

Europlasma : Après son virage stratégique, Europlasma engrange un premier contrat et s'envole en Bourse

vendredi 19 mars 2021 à 10h38
Europlasma engrange un premier contrat après son recentrage

(BFM Bourse) - De plus en plus bas en Bourse, la société landaise voit son cours rebondir vigoureusement vendredi à l'annonce de la signature d'un contrat d'au moins 4,5 millions d'euros sur cinq ans pour transformer en combustible des dizaines de milliers de tonnes déchets qui auraient été enfouis.

Le titre Europlasma est-il au bout de ses peines ? Vu l'historique financier calamiteux de l'entreprise, qui a perdu 99% de sa valeur par rapport à son sommet de 2014, il serait téméraire de répondre par l'affirmative. Mais l'annonce d'un premier (suggérant que la firme en attend d'autres) contrat pluriannuel correspondant à l'activité à laquelle Europlasma a décidé de se concentrer désormais amène certains investisseurs à prendre le pari, entraînant une flambée de 39,17% à 1,67 euro du titre vers 10h15.

Créé à l'origine pour exploiter une technologie de torche à plasma (issue d'Arianespace) destinée à produire de l'électricité en gazéifiant des déchets résiduels, Europlasma n'a en fait jamais pu viabiliser ce procédé, difficile à maîtriser et d'un rendement très décevant. Après être passée par la case redressement judiciaire en 2019, la société a élaboré un nouveau projet. Présenté en novembre dernier, il s'agit de se concentrer sur l'amont - la préparation de déchets pour permettre leur incinération, en termes techniques leur transformation en CSR (Combustibles Solides de Récupération, qui peuvent par exemple alimenter les fours des cimenteries).

Au moins 4,5 millions d'euros de recettes sur les prochaines années

Dans ce cadre, Europlasma a fait part vendredi matin de la signature d'un accord avec un groupe non nommé mais reconnu comme une "référence de l’industrie de la valorisation du déchet". Ce dernier apportera à l'entreprise plusieurs dizaines de milliers de tonnes de déchets d’activité économique (DAE), jusqu'alors enfouis, pour qu'elle les réceptionne et les transforme en CSR, en substitution de combustibles fossiles. Le contrat, dont l'exécution débute à la signature, devrait générer un chiffre d’affaires de 4,5 millions d'euros sur cinq ans compte tenu des engagements de volume minimum de déchets annuels prévu dans l’accord, pouvant être revu à la hausse en fonction du volumes de déchets collectés par l’industriel en question qu'il confierait à Europlasma.

Ainsi que le rappelle le groupe, les clients pour le CSR sont les industriels gros consommateurs d’énergie, comme les cimenteries, chaudières haut PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur), fabricants de céramique, etc.

"Ce contrat constitue une première étape dans le développement de notre activité de préparation de CSR et démontre la pertinence de notre plan de réorientation du site de CHO Morcenx. D’une part économiquement, d’autre part écologiquement et stratégiquement enfin dans la mesure où il valide notre choix de capitaliser sur un savoir-faire susceptible de réduire sensiblement l’empreinte carbone des utilisateurs finaux à l’instar de notre filiale dédiée au traitement de l’amiante, Inertam", a expliqué Jérôme Garnache-Creuillot, arrivé à la tête de l'entreprise en juin 2019. "Ce faisant, Europlasma ancre son double positionnement en étant à la fois acteur de la dépollution des déchets dangereux et de la décarbonation de l’industrie dans des conditions vertueuses. C’est toutefois une étape puisque nous avons l’ambition de doubler notre production avant la fin de l’année", a-t-il ajouté.

Un bilan désormais apuré

Au chapitre du bilan, le titre profite par ailleurs de l'annonce, jeudi, que la quinzième et dernière tranche de bons d'émission d'obligations convertibles en actions nouvelles avec bons de souscription d'actions attachés le cas échéant (OCABSA), selon le contrat conclu le 24 juin 2019 avec European High Growth Opportunities Securitization Fund avait été tirée. Cette ultime tranche, pour un montant nominal de 2 millions d'euros, achève le programme d'un montant total de 30 millions d'euros mis en place afin d’assurer l’exécution du plan de redressement par voie de continuation tel qu'arrêté par le tribunal de commerce.

Le programme d'émission de convertibles a permis de financer notamment les investissements relatifs au développement du groupe, le besoin en fonds de roulement et la poursuite des travaux d’optimisation de la ligne de production de l’usine Inertam (dont la première phase s’est achevée avec le redémarrage de l’usine à l’été 2020), tandis qu'en parallèle Europlasma a obtenu l'effacement de 21 millions d'euros de dette (95% de son ardoise).

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EUROPLASMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +42.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat