Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EUROPLASMA

ALEUP - FR0013514114 SRD PEA PEA-PME
1.831 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Europlasma : Renonçant à transformer les déchets en électricité, Europlasma se concentre sur leur traitement

mardi 17 novembre 2020 à 10h59
Europlasma va démanteler sa centrale de production d'électricité

(BFM Bourse) - Faute d'avoir pu viabiliser son procédé de gazéification des déchets résiduels, le groupe landais va démanteler sa centrale pour se recentrer sur la transformation de déchets en combustibles pour le compte de cimenteries et sur la destruction de l'amiante.

Alors que le groupe devrait au terme des opérations de désendettement annoncées le 13 novembre détenir l'intégralité (au lieu de 80%) du capital de sa filiale CHO Power, Europlasma désormais seul décisionnaire annonce une réorientation stratégique de son site de Morcenx. L'ambition de départ, produire de l'électricité en gazéifiant des déchets résiduels plutôt que de les incinérer grâce à une technologie de torche à plasma (issue d'Arianespace), n'ayant jamais pu être économiquement viabilisée, le groupe entend désormais démanteler la centrale de production d’électricité. Le site de Morcenx dans les Landes se concentrera sur le traitement de déchets résiduels (la fraction des déchets qui ne peut être recyclée ou valorisée) pour le compte d'industriels ou de collectivités.

Un audit a démontré qu'un nouveau réinvestissement d'au moins 30 millions d'euros aurait été nécessaire pour essayer d'amener la centrale à sa capacité nominale, sans aucune garantie de d'y parvenir. Théoriquement, Europlasma espérait parvenir à un rendement électrique jusqu'à 35-40%, à comparer à 18-20% dans un cycle combustion et turbine à vapeur, mais cet objectif n'a jamais été ne serait-ce qu'approché, tandis que le procédé laissait encore d'importants volumes de résidus non valorisables.

Ce démantèlement s’inscrit dans le cadre de la nouvelle orientation stratégique du groupe, visant notamment à redéfinir son périmètre industriel et à valoriser au mieux ses actifs. Ainsi, dans les prochains mois, il est prévu de vendre les équipements non utilisables dans les autres activités. Ces opérations devraient permettre de faire rentrer environ 7 millions d’euros de trésorerie, espère Europlasma.

Des déchets préparés pour les cimentiers

À l'inverse, la société entend démarrer une activité de préparation de Combustibles Solides de Récupération (CSR, c'est-à-dire la préparation des déchets pour qu'ils puissent être brûlés) pour compte de tiers, notamment les cimenteries, "fortement demandeurs de CSR en substitution d'énergie fossile aux fins de réduire leur empreinte carbone" dans la perspective des obligations que leur imposent les accords de Paris. "Cette activité permet, d’une part, de conserver l’ensemble du personnel affecté au site de CHO Morcenx et d’autre part de capitaliser sur plusieurs années d’expérience dans la préparation du CSR. En effet, les équipes de CHO Morcenx sont devenues expertes en préparation des déchets pour les gazéifieurs ou incinérateurs", détaille l'entreprise. Ce savoir-faire représente aux yeux d'Europlasma "un actif considérable", avec pour ambition -sans investissement supplémentaire- la préparation de plusieurs dizaines de milliers de tonnes de CSR par an à partir de déchets banals bruts dès 2021.

Par ailleurs, l'entreprise envisage l'installation sur son site d'une centrale photovoltaïque d’une capacité minimale de 5 MW, visant à compenser la facture énergétique d'Inertam (la filiale d'Europlasma spécialisée dans le traitement et la destruction définitive de l'amiante) tout en capitalisant sur les utilités installées, le raccordement au réseau notamment. Cette centrale solaire sera financée par un apport de 10% en fonds propres, le solde faisant l'objet d'un recours à la dette bancaire sur 20 ans.

Une dette presque fortement réduite

Globalement, Europlasma qui aura réduit de 95% sa dette pourra selon les opérations annoncées le 13 également prétendre à près de 2 millions d'euros de reprise de provisions au titre des coupons échus et non échus relatifs. De plus, cette nouvelle configuration du site, outre la trésorerie générée par la revente des matériels, permettra à l'ensemble de ses activités industrielles, qu'il s'agisse de l'inertage de l'amiante, de la préparation de CSR ou de la ferme solaire, d'être productif, assure le groupe.

Enfin, ces opérations confèreront à Europlasma et à l'ensemble des filiales une lisibilité en termes de stratégie, fondée sur le traitement des déchets dangereux d'une part, la réduction de l'empreinte carbone de l'industrie d'autre part, ou concomitamment, le cas échéant.

Cette réorientation reste conditionnée à l'approbation par le Tribunal de Commerce de Mont-de-Marsan de l’ensemble de l’opération de désendettement annoncée le 13 novembre dernier et de l'autorisation par l'Assemblée générale des actionnaires d’Europlasma de l’émission d’obligations convertibles en action.

À l'annonce de la nouvelle orientation du groupe, l'action Europlasma gagnait 1,25% à 2,50 euros vers 10h30 mardi, traduisant une capitalisation d'une vingtaine de millions d'euros.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EUROPLASMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat