Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

E.ON SE

E.ON - DE000ENAG999 SRD PEA PEA-PME
8.050 € 0.00 %

E.on se : Dévoile une stratégie de croissance et ses dividendes

mercredi 10 novembre 2010 à 11h12
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Parallèlement à la publication de résultats trimestriels en ligne, E.On a annoncé un plan stratégique à l'horizon 2015 par lequel il entend renforcer son exposition aux marchés de croissance, en Europe mais aussi au-delà. Des désinvestissements et des économies supplémentaires devraient permettre de financer les investissements afférents et de réduire la dette. Enfin, le dividende devrait rester stable à 1,50 euro en 2010, quand ceux des deux prochains exercices sont pré-annoncés à 1,30 euro. En Bourse de Francfort, le titre surperforme nettement le DAX (-0,3%) en gagnant 3,9% à 23 euros.

Le premier élément de ce plan est de 'mettre l'accent sur les marchés compétitifs en Europe'. Certes, l'Europe continentale restera le coeur de son activité. Sur cette région, il mettra l'accent sur les économies d'échelle que lui permet sa présence sur différents marchés. Il continuera aussi à réduire ses émissions de carbone en misant notamment sur le déploiement d'éoliennes et d'autres centrales produisant de l'énergie de manière renouvelable.

E.On Ruhrgas, sa filiale de négoce gazier, est en train de discuter avec des fournisseurs dans le but 'd'ajuster les termes des contrats d'approvisionnements à long terme avec les nouvelles réalités du marché'.

Autre mesure d'adaptation de la structure de coûts : la mise en place d'une nouvelle organisation opérationnelle en cinq unités fonctionnelles et 12 unités régionales. Le groupe entend ainsi que ses bénéfices soient accrus de 600 millions d'euros par an d'ici 2013, ce qui nécessitera la consultation des instances représentatives du personnel.

De plus, et afin notamment de réduire l'endettement et de pouvoir procéder à d'autres investissements, des cessions d'actifs supplémentaires de 15 milliards d'euros sont annoncées d'ici 2013. En excluant l'impact de ces cessions, l'EBITDA du groupe devrait en 2013 s'afficher au même niveau qu'en 2010.

Bien évidemment, le plan vise également 'les marchés de croissance dans le reste du monde'. Le producteur d'électricité allemand rappelle ainsi qu'il se développe en Russie et qu'il va renforcer ses capacités de production d'électricité d'origine renouvelable aux Etats-Unis. Le groupe entend donc profiter de la nette hausse de la demande d'énergie hors d'Europe, où sa présence devrait s'accroître puisque cette région devrait générer 25% des bénéfices en 2015.

Le groupe souligne que son directeur de la branche E.ON Climate & Renewables, Frank Mastiaux, a de l'expérience dans des régions comme 'l'Asie, l'Amérique du Sud et le Moyen Orient'.

Enfin, le groupe rappelle que sa politique dividendaire de distribution de 50 à 60% du bénéfice net ajusté est toujours d'actualité. Après un dividende prévu stable à 1,30 euro au titre de 2010, E.On annonce des dividendes d'au moins 1,30 euro pour 2011 comme pour 2012.

Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur E.ON SE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +12.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat