Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EIFFAGE

FGR - FR0000130452 SRD PEA PEA-PME
96.520 € +0.17 % Temps réel Euronext Paris

Eiffage : Sacyr vend sa participation dans eiffage

BFM Bourse

MADRID (Reuters) - Le groupe de BTP espagnol Sacyr Vallehermoso annonce la vente de sa participation de 33,32% dans Eiffage à des investisseurs institutionnels français à raison de 63 euros par action.

Ce prix représente au total 1,95 milliard d'euros, soit une plus value de 31 millions d'euros selon les médias espagnols.

Personne à Sacyr n'était disponible pour confirmer ce chiffre.

Le quotidien El Pais a rapporté qu'environ dix acheteurs s'étaient associés, dont la Caisse des dépôts, CNP Assurances, AGF, Axa, BNP Paribas et Groupama.

Cette cession devrait mettre un terme aux différentes péripéties qui ont culminé mercredi dernier lorsque la cour d'appel de Paris a invalidé une décision de l'Autorité des marchés financiers (AMF) obligeant Sacyr à lancer une offre sur la totalité d'Eiffage.

Sacyr précise que la vente a l'accord d'Eiffage et sera réalisée aussitôt que possible.

"L'exécution de cet accord comportera des mesures qui mettront fin à toutes les procédures judiciaires en cours", explique Sacyr dans un communiqué adressé à la Bourse et publié mardi soir. Ce faisant, le groupe de BTP espagnol dit qu'il pourra se concentrer sur d'autres projets.

Sacyr était entré au capital d'Eiffage en espérant obtenir une représentation, ce qui a été refusé par les administrateurs français.

En Bourse mercredi, l'action Eiffage gagnait 1,05% à 60,43 euros vers 10h15 à la Bourse de Paris, tandis que Sacyr grimpait avançait de 2,39% à 23,12 euros à Madrid.

Le groupe espagnol de BTP souffre d'un endettement de 19,7 milliards d'euros, dont près de la moitié a été contractée pour acheter le tiers d'Eiffage et 20% de la compagnie pétrolière espagnole Repsol.

Sacyr met la dernière main à l'introduction en Bourse d'une nouvelle part de sa filiale d'ouvrages à péage Itinere afin de lever 2,5 milliards d'euros, dont une partie servira à rembourser la dette, alors que les taux d'intérêts remontent dans un contexte de crise du crédit et de fin de boom immobilier.

Le coût annuel de la dette est désormais aux alentours du niveau du bénéfice net de 2007, à 943 millions d'euros.

Joe Ortiz, version française Wilfrid Exbrayat

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EIFFAGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+282.40 % vs +10.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat