Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EIFFAGE

FGR - FR0000130452 SRD PEA PEA-PME
83.280 € +0.58 % Temps réel Euronext Paris

Eiffage : Colette neuville saisit l'amf pour obliger sacyr à lancer une opa

mardi 15 avril 2008 à 15h03
BFM Bourse

(BFM Bourse) - Colette Neuville vient de franchir une nouvelle étape dans la défense des actionnaires minoritaires d'Eiffage, privés d'OPA et mis devant le fait accompli d'une vente organisée de la participation de Sacyr à des investisseurs institutionnels ayant reçu l'agrément d'Eiffage.

Après s'être constituée partie civile dans la procédure pénale engagée à l'encontre des actionnaires (dont principalement Sacyr) n'ayant pas procédé aux déclarations légales de franchissement de seuil d'Eiffage, l'ADAM a adressé hier un courrier à l'Autorité des Marchés Financiers.

En premier lieu, Colette Neuville demande à Monsieur Michel Prada, Président de l'Autorité des Marchés Financiers, « d'utiliser son pouvoir d'injonction en saisissant le Président du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris afin que soit ordonné à Sacyr et aux actionnaires ayant agi de concert avec cette société de déposer un projet d'offre publique sur les actions d'Eiffage conformément à la loi et à la réglementation boursière ».

Deuxièmement, la présidente de l'association de défense des actionnaires minoritaires demande au régulateur « d'utiliser tous les pouvoirs dont [il] dispose, y compris son pouvoir d'injonction pour faire respecter par Eiffage l'égalité de traitement de ses actionnaires, la libre formation des prix et du jeu de la concurrence ». Pour Colette Neuville en effet, l' « agrément » auquel Sacyr a fait allusion le 10 avril en évoquant la cession de sa participation à des institutionnels français « agréés » par Eiffage » introduit de facto une inégalité de traitement entre les actionnaires de la société, les uns étant agréés, les autres, comme le groupe Fayat, ne l'étant pas ».

Enfin, Colette Neuville souhaite que l'AMF demande à Sacyr « de respecter la réglementation en matière d'information ». Elle pointe du doigt « l'incohérence entre les différentes dépêches relatives à la vente de sa participation ». Ainsi, alors que le 9 avril, les investisseurs apprenaient dans une dépêche de l'AFP que le PDG de l'espagnol SacyrVallehermoso, Luis de Rivero n'avait reçu aucune offre pour sa participation dans Eiffage, ce même Sacyr révélait le lendemain dans un communiqué l'aboutissement des négociations.

« Il importe maintenant que cet arrêt ne reste pas lettre morte, et de mettre un terme aux différentes péripéties de cette affaire qui font injure au respect de la loi et aux droits des minoritaires », conclut Colette Neuville.

©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EIFFAGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.10 % vs +12.49 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat