Bourse > Edf > Edf : Vers l'ouverture du capital d'entreprises publiques de réseaux
EDFEDF EDF - FR0010242511 EDF - FR0010242511   SRD PEA PEA-PME
10.035 € -0.05 % Temps réel Euronext Paris
10.045 €Ouverture : -0.10 %Perf Ouverture : 10.185 €+ Haut : 9.910 €+ Bas :
10.040 €Clôture veille : 1 265 000Volume : +0.04 %Capi échangé : 28 975 M€Capi. :

Edf : Vers l'ouverture du capital d'entreprises publiques de réseaux

Vers l'ouverture du capital d'entreprises publiques de réseauxVers l'ouverture du capital d'entreprises publiques de réseaux

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français souhaite ouvrir le capital d'entreprises publiques de réseaux pour leur permettre de financer des projets et des investissements, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

"Nous avons des infrastructures existantes dans le pays dans plusieurs entreprises publiques de réseau. Notre volonté c'est de les ouvrir", a-t-il dit lors d'un colloque de l'Association des investisseurs en infrastructure à long terme.

Il s'agit, selon lui, de "libérer du capital" des ces entreprises à infrastructures "pour qu'elles le remobilisent sur d'autre projets et des investissements qu'elles doivent faire."

"Et donc, à ce titre votre présence est utile et nécessaire sur le territoire", a indiqué le ministre à l'adresse des investisseurs présents.

Il n'a pas cité les entreprises concernées mais l'ouverture du capital d'une société comme RTE, la filiale d'EDF opérateur du réseau de transport d'électricité français, est un sujet qui revient régulièrement dans l'actualité.

Une cession de GRTgaz, le gestionnaire du transport du gaz en France détenu par GDF Suez est également considérée comme possible.

Emmanuel Macron a indiqué cette semaine que le gouvernement français envisageait de céder pour cinq à dix milliards d'euros d'actifs dans les 18 mois, dont quatre milliards serviront au désendettement de l'Etat comme prévu par le projet de loi de finances 2015.

Le solde ira à "des réinvestissements dans des priorités sectorielles", comme la transition énergétique ou le numérique, ainsi que dans d'autres entreprises, a précisé le ministre tout en soulignant qu'il n'était pas dans l'intention du gouvernement d'aller vers une privatisation d'EDF.

Vendredi, Emmanuel Macron a cité le plan de déploiement du très haut débit et le Grand Paris comme projets ou des investisseurs en infrastructure privés pourraient accompagner des engagements publics.

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...