Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
8.196 € -1.13 % Temps réel Euronext Paris

Edf : Proglio exclut une entrée d'edf au capital d'activités d'areva

mercredi 25 novembre 2009 à 21h37
Proglio exclut une entrée d'edf au capital d'activités d'areva

PARIS (Reuters) - Le nouveau P-DG d EDF, Henri Proglio, a déclaré au Figaro qu'il excluait toute prise participation de l'électricien public français dans certaines activités d'Areva.

"Soyons bien clairs : j'exclus toute prise de participation d'EDF dans quelque activité d'Areva que ce soit, qu'il s'agisse des mines, des réacteurs ou encore du retraitement. Areva est un spécialiste avec lequel nous travaillons depuis longtemps", a-t-il dit lors d'un entretien au quotidien daté de jeudi.

"Certaines de ses activités pourraient s'étoffer au gré de partenariats. C'est notre seule préconisation, sachant que seuls les actionnaires, en l'occurrence et pour l'essentiel les pouvoirs publics, décident. Je n'ai jamais déclaré qu'il fallait refondre la filière de fond en comble, ni que la création d'Areva était une erreur. Mes positions ont été faussement interprétées", a ajouté Henri Proglio.

Le journal Les Echos écrivait le 18 novembre que le nouveau P-DG d'EDF avait exprimé le souhait d'une refonte de la filière nucléaire, estimant que, dans ce cadre, une ouverture du capital de la filiale de réacteurs d'Areva (ex-Framatome, devenu Areva NP) pourrait avoir lieu et qu'EDF "pourrait y jouer un rôle". (Plus de détails .)

Nommé officiellement par l'Etat à la tête d'EDF mercredi, Henri Proglio a en outre déclaré qu'il voyait d'importantes synergies potentielles entre l'électricien public français et Veolia Environnement, dont il conservera la présidence non exécutive alors qu'il en était jusqu'ici le P-DG.

"Le numéro un mondial de l'environnement et le champion de l'énergie sont complémentaires. Prenez des sujets aussi variés que l'optimisation énergétique, les véhicules électriques ou encore les grands ensembles urbains : sur tous ces projets, nos compétences sont vouées à s'associer naturellement. Il y a des synergies à tous les niveaux. Il suffit de les mobiliser. Cela se fera progressivement."

"CHEF DE FILE"

Une source proche du conseil de Veolia avait indiqué à Reuters fin septembre que l'électricien public français pourrait monter jusqu'à 15% du capital du groupe de services à l'environnement, contre 3,9% actuellement, en lui cédant sa participation de 34% dans Dalkia, leur filiale commune de services énergétiques, en échange de titres Veolia.

Henri Proglio a en outre estimé dans Le Figaro qu'EDF devait "diversifier son offre (...) mais aussi reprendre son leadership en thermique et en hydraulique", tout en réaffirmant sa vocation à occuper la place de "chef de file" du nucléaire français à l'international.

"Le groupe axe aujourd'hui tout son développement sur un seul réacteur. Notre catalogue, cela ne peut être uniquement l'EPR (d'Areva)", a-t-il dit.

"J'ai la conviction que cette maison a besoin de retrouver une grande ambition industrielle et humaine. Son identité s'est un peu diluée, il faut construire un grand projet d'avenir. J'ai la certitude que la condition de toute réussite repose sur la mobilisation de toutes les équipes", a encore déclaré Henri Proglio au sujet d'EDF.

Evoquant ses nouvelles fonctions chez Veolia, Henri Proglio a en outre fait savoir que sa double casquette serait "transitoire, pour une durée encore indéterminée", précisant qu'il ne savait pas quelle serait sa rémunération chez EDF. "J'ai seulement demandé à avoir un salaire équivalent."

"UN CERTAIN MALAISE"

Concernant le développement de la concurrence en France, il a réaffirmé qu'il s'opposerait à tout projet qui amènerait l'opérateur historique à céder une partie de sa production à ses concurrents à prix coûtant.

"Cela suscite chez moi un certain malaise (...). Peut-on raisonnablement demander à EDF, qui a investi pendant des années pour constituer son parc nucléaire, de faire profiter tous ses concurrents des efforts consentis en amont ? Je suis bien décidé à m'opposer à une telle perspective qui conditionnerait toute la politique tarifaire future d'EDF."

La France s'est engagée mi-septembre à ouvrir son marché de l'électricité au 1er juillet 2010 afin de régler un contentieux avec Bruxelles qui l'accusait de se fermer à la concurrence pour préserver EDF.

Cette réforme prévoit que le groupe public vendra à ses rivaux (GDF Suez, Poweo, Direct Energie...) de l'électricité nucléaire à un prix avantageux, tout l'enjeu étant de fixer le niveau de volumes attribués aux concurrents et le prix de vente de ces volumes.

Le capital d'EDF est détenu à 85% par l'Etat français. L'électricien détient de son côté 2,4% d'Areva.

* Pour plus de détails sur la nomination officielle d'Henri Proglio, cliquer sur

Pour le portrait du nouveau P-DG d'EDF

(Benjamin Mallet, édité par XXXXX)

Copyright © 2009 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +44.06 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat