Bourse > Edf > Edf : EDF s'envole en Bourse après la proposition de hausse des tarifs
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
7.743 € +0.27 % Temps réel Euronext Paris
7.708 €Ouverture : +0.45 %Perf Ouverture : 7.810 €+ Haut : 7.699 €+ Bas :
7.722 €Clôture veille : 2 231 930Volume : +0.08 %Capi échangé : 21 230 M€Capi. :

Edf : EDF s'envole en Bourse après la proposition de hausse des tarifs

Marché : EDF en tête du CAC 40 après la proposition de hausse des tarifsMarché : EDF en tête du CAC 40 après la proposition de hausse des tarifs

PARIS (Reuters) - L'action EDF s'envole de près de 9% à la Bourse de Paris mardi matin, portée par la perspective d'une augmentation des tarifs de l'électricité pour les ménages de 5% le 1er août 2013 et de 5% le 1er août 2014.

Vers 10h50, EDF s'envole de 8,98% à 19,35 euros tandis que le CAC 40 progresse de 0,67%. Cette hausse porte maintenant à plus de 38% les gains accumulés par le titre depuis le début de l'année, après une perte de près de 26% en 2012.

Le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a annoncé lundi soir que le gouvernement proposera ce mardi une hausse moyenne des tarifs de l'électricité pour les ménages de 5% le 1er août 2013 puis de 5% le 1er août 2014.

"Le gouvernement a décidé de lisser, sur plusieurs années, les hausses de tarifs nécessaires à la couverture des coûts d'EDF, prévue par la loi, afin de protéger autant que possible le pouvoir d'achat des ménages", a dit le ministère à l'issue d'une réunion avec des associations de consommateurs.

Les hausses seront présentées au Conseil supérieur de l'énergie et à la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Début juin, dans un rapport sur les coûts d'EDF et leur évolution depuis 2007, la CRE avait proposé pour les ménages une hausse de 6,8 à 9,6% pour couvrir les coûts de l'électricien en 2013.

Elle notait également que les tarifs pour les particuliers en 2012 n'avaient pas couvert les coûts à hauteur de 7,4%.

Le médiateur de l'énergie, qui vient en aide aux consommateurs, avait quant à lui préconisé une hausse de 5% cette année et les deux années suivantes.

"Nous avions proposé un lissage des hausses dans le temps pour une meilleure visibilité, et le gouvernement semble aller dans ce sens", a commenté Fabien Choné, président de l'Association des opérateurs alternatifs (Anode). "Mais avant de nous prononcer, nous attendons des clarifications sur la baisse des abonnements 3 et 6 kWh (les plus petits abonnements, ndlr), afin de voir comment ces baisses impacteront les hausses annoncées."

Après l'annonce du gouvernement, UBS a relevé son conseil sur EDF de vendre à neutre avec un objectif de cours porté de 14 à 18 euros.

Le broker indique que les augmentations de tarif sont supérieures à celles des années passées et estime que le prolongement des centrales nucléaires est très probable parce qu'il n'y a pas d'"alternative réaliste" et qu'une prolongation de 10 ans ajouterait 5,7 euros par action EDF.

Toutefois, cela ne constitue pas une solution structurelle aux cash flows négatifs et à la progression de l'endettement, précise-t-il.

Raoul Sachs, avec Gilles Guillaume et Jean-Stéphane Brosse, édité par Marc Joanny

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...