Bourse > Edf > Edf : Nouvelle polémique sur les tarifs de l'électricité
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
7.666 € -0.99 % Temps réel Euronext Paris
7.710 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 7.765 €+ Haut : 7.660 €+ Bas :
7.743 €Clôture veille : 3 262 930Volume : +0.12 %Capi échangé : 21 019 M€Capi. :

Edf : Nouvelle polémique sur les tarifs de l'électricité

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le psychodrame qui entoure les révisions tarifaires d'EDF s'inscrit dans la durée. Selon Le Parisien, un “projet d'arrêté tarifaire rectificatif” déposé hier devant le Conseil supérieur de l'énergie (CSE), une instance rattachée au ministère chargé de l'énergie, imposerait un rattrapage du tarif régulé de l'électricité au profit du groupe électronucléaire EDF. En vertu de ce texte, qui découle d'une décision du Conseil d'Etat rendue le 11 avril dernier, la facture des abonnés résidentiels augmenterait de 30 euros en moyenne, et celle des entreprises de 45 euros. Ministre chargée de l'énergie, Ségolène Royal a immédiatement - et vertement - contesté cette information.

Sur le marché boursier parisien ce matin, l'action EDF prend néanmoins 1,1% à 23,5 euros. Rappelons qu'il cotait 26,65 euros au soir du 18 juin, à la veille des déclarations ministérielles sur les révisions tarifaires d'août.

“Ce rattrapage demandé aux ménages découle directement d'une décision du Conseil d'Etat. Le 11 avril dernier, les sages de la rue Montpensier ont en effet invalidé une décision prise il y a deux ans par le gouvernement Ayrault de limiter à 2 % la hausse des tarifs de l'électricité pour la période allant d'août 2012 à août 2013”, explique le Parisien.

Après le projet de texte, l'arrêté définitif sur ce sujet est ensuite attendu “courant juillet”, indique l'article. “Cela permettra à EDF d'envoyer la demande de rattrapage à ses clients cet automne, c'est-à-dire au moment où les clients reçoivent les factures annuelles de régularisation, qui permettent de régler la différence entre les estimations et les consommations réelles”, précise le Parisien.

Il s'agit d'un épisode de plus du “psychodrame tarifaire électrique” français : en effet, la loi dispose que les tarifs électriques régulés doivent compenser intégralement les coûts de production d'EDF, orientés à la hausse.

Pour des raisons politiques, le gouvernement tend à freiner des quatre fers lorsqu'il s'agit d'annoncer une hausse des tarifs, qui passe par un arrêté ministériel. Mais une mesure réglementaire (l'arrêté) ne peut aller à l'encontre de la loi, et les arrêtés limitant les hausses de tarifs sont par la suite régulièrement annulés par la justice, ce qui impose ensuite un rattrapage.

Rappelons par ailleurs que le 19 juin sur RMC, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie, avait déclaré au micro de Jean-Jacques Bourdin que la hausse des tarifs électriques français de 5% prévue au 1er août n'aurait pas lieu.

Mais les choses auraient changé entre temps puisque selon Matignon, c'est finalement une “hausse modérée” (inférieure à 5%) qui devrait être annoncée. Sans compter le rattrapage ci-dessus évoqué.

Cela étant, la situation demeure confuse. Sur son compte Twiter officiel, Ségolène Royal reste ferme : 'je déments (sic) catégoriquement l'information du Parisien selon laquelle il y aurait une augmentation du tarif de l'électricité. Au contraire', peut-on lire. 'La hausse de 5 % est annulée', réaffirme-t-elle.

“Quand (resic) au rattrapage ordonné par le Conseil d'Etat, aucune décision n'est prise. Je négocie avec EDF pour protéger le pouvoir d'achat”, indique encore la Ministre.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...