Bourse > Edf > Edf : Crédit Suisse ne vise plus que 14 euros
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
7.666 € -0.99 % Temps réel Euronext Paris
7.710 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 7.765 €+ Haut : 7.660 €+ Bas :
7.743 €Clôture veille : 3 262 930Volume : +0.12 %Capi échangé : 21 019 M€Capi. :

Edf : Crédit Suisse ne vise plus que 14 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Se penchant sur les grandes valeurs françaises de l'énergie ce matin, Crédit Suisse a atténué son opinion négative sur GDF Suez, valeur sur laquelle il est 'neutre'. Son conseil reste 'neutre' sur EDF également, mais l'objectif de cours sur la valeur est ramené de 17 à 14 euros, ce qui ne laisse plus augurer d'aucun potentiel de hausse.

En Bourse de Paris, l'action EDF recule de 3,6% à 13,8 euros.

Crédit Suisse calcule qu'en 2011, le déficit énergétique de la France a atteint 26 milliards de dollars, dont 12 milliards sont liés au gaz et à l'électricité. 'Comme l'offre domestique ne peut pas combler ce déficit, le gouvernement français cherche à renverser une politique énergétique de l'offre en vigueur depuis 40 ans et mettant l'accent sur la destruction de demande et la réforme des marchés de l'électricité et du gaz', indique la note de recherche. Les perspectives de croissance des énergéticiens français risquent donc de s'en trouver affectées.

Or le groupe doit parallèlement supporter le frais d'installation de parcs électriques utilisant des ressources d'origine renouvelables.

Les analystes ajoutent que l'Etat, actionnaire très majoritaire d'EDF, aurait tendance à choisir le paiement de son dividende en actions à émettre.

Enfin, le dividende pourrait potentiellement faire les frais du maintien de la lourde politique d'investissement du groupe électro-nucléaire, craignent les analystes.

'La structure actuelle du marché français de l'électricité n'est pas favorable à EDF', indique la note, les hausses de factures passant principalement par la contribution au service public de l'électricité (CSPE) et des taxes. Cela pourrait éventuellement changer à compter de 2013, ce qui justifie le maintien du conseil “neutre”.

Après 1,90 euro de bénéfice par action récurrent en 2011, Crédit Suisse s'attend à 2,01 euros en 2012, 1,85 euro en 2013 et 2,02 euros en 2014.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...