Bourse > Edf > Edf : Crédit suisse vise une cible de 31,50 euros
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
8.818 € -0.92 % Temps réel Euronext Paris
8.900 €Ouverture : -0.92 %Perf Ouverture : 8.917 €+ Haut : 8.785 €+ Bas :
8.900 €Clôture veille : 2 202 700Volume : +0.08 %Capi échangé : 25 461 M€Capi. :

Edf : Crédit suisse vise une cible de 31,50 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse se penche ce matin sur le dossier EDF après des avancées sur le dossier Edison et à la veille de la publication de ses ventes trimestrielles. Le bureau d'études confirme son conseil sur 'surperformance' sur le titre du groupe électronucléaire français. Son objectif de cours de 31,5 euros se compare avec un cours actuel de 20,6 euros en Bourse de Paris ce matin.

Premier point traité par les analystes : le dossier Edison, qui à Milan capitalise 4,4 milliards d'euros contre 38,4 milliards pour EDF. A ce jour, EDF détient directement 19,36% des parts de l'opérateur énergétique italien, ainsi que 50% du holding Transalpina di Energia (TdE), qui en possède 61,28%. Le français contrôle donc, directement et indirectement, exactement 50% d'Edison.

Or le pacte liant les participants de TdE est en cours de re-négociation. Par un communiqué publié le 4 novembre, EDF a indiqué, selon Crédit Suisse, qu'il était en train d'avancer vers ce qui pourrait déboucher sur la prise de contrôle d'Edison.

Une éventualité jugée 'positive' par les analystes car créatrice de valeur. En effet, 'Edison présente un potentiel stratégique pour EDF en ce que le groupe italien fournirait au français une plateforme pour se développer dans le gaz, et plus généralement pour se préparer à réduire sa dépendance à l'énergie nucléaire', indique la note de recherche.

Second point : les débats des candidats à l'élection présidentielle française sur la politique hexagonale à propos de l'atome civil. Certes, les prises de position de certains candidats peuvent pénaliser le titre EDF à court terme. Mais 'nous pensons qu'à long terme, la France mènera une transition lente vers la sortie de l'atome, ce qui est cohérent avec notre scénario de base et notre objectif de cours de 31,5 euros'. Cette transition pourrait tirer les prix électriques français vers le haut et donc contribuer aux bénéfices.

La publication des ventes du 3ème trimestre, demain, pourrait jouer le rôle de catalyseur. En outre, la prochaine date butoir de la “négociation Edison” est pour l'instant, le 30 novembre. Enfin, d'ici fin janvier 2012, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française fera part des résultats de ses 'tests de résistance' sur les réacteurs français du groupe, ce dont devraient découler des décisions politiques.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI