Bourse > Edenred > Edenred : Les marchés émergents soutiennent les résultats 2014 d'Edenred
EDENREDEDENRED EDEN - FR0010908533EDEN - FR0010908533
23.690 € -1.29 % Temps réel Euronext Paris
24.000 €Ouverture : -1.29 %Perf Ouverture : 24.125 €+ Haut : 23.665 €+ Bas :
24.000 €Clôture veille : 585 595Volume : +0.25 %Capi échangé : 5 536 M€Capi. :

Edenred : Les marchés émergents soutiennent les résultats 2014 d'Edenred

tradingsat

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Le groupe de services prépayés Edenred a publié jeudi des résultats 2014 soutenus par l'accélération de sa croissance en Amérique latine, Brésil et Mexique en tête, mais sur lesquels l'impact des changes a lourdement pesé.

L'inventeur du Ticket-Restaurant a enregistré un bénéfice d'exploitation courant de 343 millions d'euros, en ligne avec l'objectif de 335 à 350 millions qu'il s'était fixé. Mais à cause de la dévaluation du bolivar vénézuélien et du real brésilien, ce résultat est stable en données publiées alors qu'il progresse de 14,4% sur une base comparable.

De son côté le volume d'émission a totalisé 17.713 millions d'euros, soit un gain de 3,5% en publié et de 12% en organique, conforme à la fourchette de 8% à 14% fixée par le groupe.

Cet indicateur clé du secteur a été dopé par le dynamisme des pays émergents, où le groupe réalise aujourd'hui près de 60% de son volume d'affaires, particulièrement en Amérique latine.

"Cette progression du volume d'émission est la plus forte de ses quatre dernières années, c'est-à-dire depuis la création d'Edenred", a observé Jacques Stern, le PDG d'Edenred, lors d'une conférence de presse téléphonique.

La croissance organique du volume d'émission engrangée en Amérique latine ressort à 18% alors qu'elle n'est que de 4,8% en Europe. Celle du "reste du monde" s'inscrit à +15,8%, reflet d'une forte croissance en Turquie, qui devient le premier contributeur de la zone.

Edenred propose de relever à 0,84 euro par action le dividende qui sera versé au titre de 2014, contre 0,83 euro pour l'exercice précédent.

Le groupe a confirmé son objectif à long terme d'une croissance organique de son volume d'émission située entre 8% et 14% par an. Celui des pays émergents devrait enregistrer comme en 2014 une progression à deux chiffres, tandis que celle de l'Europe se situerait entre 3% et 4%, la situation en matière d'emplois salariés y restant précaire, a précisé Jacques Stern.

Le PDG n'a pas donné d'indication chiffrée concernant l'évolution du résultat d'exploitation courant mais a simplement affirmé qu'il devrait progresser en 2015.

Questionné sur les projets du groupe en matière de croissance externe, Jacques Stern a répondu qu'Edenred regardait d'autres acquisitions bien qu'il n'ait pas d'annonce à faire sur ce sujet.

Néanmoins, a-t-il ajouté, le coût de ces éventuelles opérations se situerait plutôt dans la fourchette de 20 à 50 millions d'euros, bien inférieur au rachat "atypique" d'une partie de la société Union Tank Eckstein, un spécialiste des cartes-essence pour les flottes de véhicules lourds, dont le closing est attendu à la fin février.

L'action Edenred, en légère hausse à l'ouverture, cède 1,23% à 25,21 euros à 9h25, faisant ressortir une capitalisation boursière de près de 5,8 milliards d'euros.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...