Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDENRED

EDEN - FR0010908533 SRD PEA PEA-PME
42.180 € +2.16 % Temps réel Euronext Paris

Edenred : La maison-mère des tickets restaurants bat son record historique en Bourse

vendredi 22 février 2019 à 11h20
Nouveau plus haut historique pour Edenred en Bourse

(BFM Bourse) - Le groupe français Edenred confirme ses objectifs pour 2019 après une balle année 2018. Une publication saluée par le marché qui fait grimper le titre à son plus haut historique.

Au terme d'une bonne année 2018, le groupe français de services prépayés Edenred, maison-mère de Ticket Restaurant, a confirmé ses objectifs pour 2019, dont la première moitié marquera une légère pause en termes de croissance externe.

Lors de l'exercice 2018, le bénéfice net a progressé de 5,2% à 254 millions d'euros, selon un communiqué publié vendredi avant bourse par le groupe qui précise que les données de l'année 2017 ont été retraitées afin de pouvoir être comparées à celles de 2018 où ont été appliquées deux nouvelles normes comptables. Edenred a en outre réitéré ses prévisions de dégager une croissance organique de son chiffre d'affaires opérationnel "supérieure à 7%" et une hausse de son résultat d'exploitation courant opérationnel "supérieure à 9%".

Digérer les nombreuses acquisitions

Son chiffre d'affaires a progressé l'an dernier de 4,4% à 1,38 milliard d'euros, une croissance érodée par des "effets de change fortement défavorables" (-8%) et un léger impact négatif du Venezuela (-0,2%). Les effets de périmètre "légèrement positifs" (+0,8%) n'ont que partiellement compensés cette situation, précise Edenred. Quant au bénéfice opérationnel, il a progressé de 7,3% et atteint un niveau record depuis la création de la société en 2010 (introduite en Bourse en juillet de la même année), de 461 millions d'euros, dans la fourchette fixée par Edenred, "entre 440 et 470 millions d'euros". Les effets de change négatifs, en Amérique latine principalement, l'ont toutefois amputé de 46 millions d'euros.

Le premier semestre 2019 sera "plutôt consacré à l'intégration" des nombreuses sociétés acquises ces derniers mois par Edenred, a indiqué le PDG Bertrand Dumazy, saluant des "résultats record" lors d'une conférence de presse téléphonique. "Probablement que la première partie de 2019 sera moins active en acquisitions que la deuxième partie", a-t-il dit.

Croissance dans tous les domaines d'activités

Première activité d'Edenred, les "avantages aux salariés" (Ticket Restaurant, chèques emploi service préfinancés, etc.), qui représentent 65% du chiffre d'affaires opérationnel total, atteint 854 millions d'euros, en hausse de 5%. Ce pôle a été porté par une politique commerciale tournée vers les PME, et par la montée en puissance de solutions numériques innovantes, telles que le paiement mobile ou le paiement "d'application à application".

Dans le domaine des "solutions de mobilité professionnelle", qui représente un quart de l'activité d'Edenred, le chiffre d'affaires opérationnel a progressé de 4,9% pour s'élever à 336 millions d'euros. Cette division profite des acquisitions réalisées - notamment le rachat des sociétés Embratec, UTA, Timex et La Compagnie des Cartes Carburants -, qui tirent la croissance.

Enfin dans les services de paiement aux entreprises et les avantages et récompenses aux salariés, ainsi que les programmes sociaux, l'activité progresse de 15,3% à 137 millions d'euros. Cette division représente 10% de l'activité globale d'Edenred.

La croissance des revenus tirée par l'Europe

Le groupe qui emploie quelque 8.500 collaborateurs dans 45 pays et compte 830.000 entreprises et collectivités parmi ses clients a vu son chiffre d'affaires opérationnel progresser de 15,7% en Europe, à 755 millions d'euros (dont 239 millions réalisés en France, +11%), tandis qu'il reculait de 5,2% en Amérique latine à 497 millions d'euros et s'effritait de 1,7% dans le reste du monde, à 75 millions d'euros.

Au Brésil où le groupe a vu son chiffre d'affaires opérationnel reculer de 8% à 356 millions d'euros, Edenred note une "reprise progressive" de l'activité "avantages aux salariés, depuis le début de l'année". Quant au Venezuela, en pleine tourmente politique, il a été temporairement exclu des comptes, en raison de son niveau d'inflation et de la dévaluation monétaire de sa devise.

Objectifs ambitieux pour 2018

Pour l'année en cours, le groupe anticipe "une croissance soutenue de son activité dans toutes les géographies et dans toutes les lignes de métiers", et annonce qu'il bénéficiera de "la montée en puissance des acquisitions et partenariats établis en 2018", dans les "avantages aux salariés", comme dans les "solutions de mobilité professionnelle en Europe". Edenred confirme également tabler sur une croissance annuelle "de l'ordre de 20%" du chiffre d'affaires opérationnel de CSI, l'entreprise américaine spécialisée dans les paiements inter-entreprises qu'il a rachetée.

La publication est largement saluée par le marché et le titre Edenred signe l'une des meilleures performances de la matinée vendredi matin avec un bond de 6,4% à 40,2 euros vers 10h30 qui lui permet de rester bien orienté sur un mois (+10%) comme depuis le 1er janvier (25%). Fort de cette nouvelle progression, le titre atteint d'ailleurs un nouveau plus haut historique (+155% sur 3 ans) et sa capitalisation tutoie désormais les 10 milliards d'euros (à 9,650 milliards d'euros).

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDENRED en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat